»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/05/2019 à 23h20 Apple -3,13% 183,090$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Bénéfices : Saudi Aramco deux fois plus fort qu'Apple !

Bénéfices : Saudi Aramco deux fois plus fort qu'Apple !
Bénéfices : Saudi Aramco deux fois plus fort qu'Apple !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La compagnie pétrolière Saudi Aramco vient de révéler ses profits pour la première fois. Son bénéfice net a ainsi atteint en 2018 un total colossal de 111,1 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires de près de 360 milliards de dollars.

Aramco a procédé à cette publication auprès des agences de notation, dans le cadre d'une émission obligataire qui lui permettra de financer le rachat récent du groupe pétrochimique saoudien SABIC pour 69,1 Mds$.

Aramco détrône ainsi de loin Apple, le fabricant de l'iPhone, qui était jusqu'ici la société affichant le plus gros bénéfice net du monde avec 59,3 Mds$ de bénéfice net pour son exercice décalé 2018. Si l'on considère le critère de l'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement), Aramco a dégagé 224 Mds$, presque trois fois plus que la firme à la pomme (81,8 Mds).

Dans le secteur pétrolier, le profits nets d'Aramco écrasent ceux de la concurrence. Ils dépassent même d'environ 30% le bénéfice cumulé des cinq super-majors en 2018, à savoir les américaines ExxonMobil (20,8 Mds$ de profits nets en 2018) et Chevron (14,8 Mds$) , la britannique BP (12,7 Mds$), l'anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell (23,9 Mds$) et la française Total (11,4 Mds$).

L'introduction en Bourse toujours prévue... pour 2021

Le géant pétrolier saoudien avait prévu de s'introduire en Bourse en 2018, mais a finalement repoussé l'opération en raison de conditions de marché défavorables. Les dirigeants espèrent tirer jusqu'à 100 milliards de dollars de l'introduction en Bourse de 5% d'Aramco, un projet qui reste d'actualité, même si la direction évoque désormais la date de 2021, selon l'agence de notation Fitch sur la base des informations transmises par Aramco.

D'ici là, l'acquisition de SABIC, quatrième producteur mondial de produits chimiques et plus grande société cotée en Bourse du royaume saoudien, "va renforcer" Aramco, estime Moody's, selon qui le géant pétrolier dispose de la capacité de générer suffisamment de flux de trésorerie pour ne pas avoir à emprunter. Mais l'opération "se fera par tranches jusqu'en 2021, financées principalement par la trésorerie de Saudi Aramco et complétées par de la dette externe", affirme Moody's.%

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com