Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/03/2020 à 16h57 Bassac (ex Les Nouveaux Constructeurs) -0,26% 38,900€
  • BASS - FR0004023208
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Bassac (ex-Les Nouveaux Constructeurs) : une marge nette de 10% en 2019

Bassac (ex-Les Nouveaux Constructeurs) : une marge nette de 10% en 2019
Bassac (ex-Les Nouveaux Constructeurs) : une marge nette de 10% en 2019

(Boursier.com) — En 2019, le chiffre d'affaires consolidé de Bassac s'établit à 975,6 millions d'euros, en progression de +16% par rapport à 2018 (841,7 ME).

Le montant total des réservations s'élève à 1,167 milliard d'euros ttc en 2019, en progression de +9% par rapport à 2018. Au cours de l'exercice, les réservations résidentielles ont porté sur 4.323 appartements et maisons (4.229 en 2018), soit +2% en volume.

Au 31 décembre 2019, le carnet de commandes s'élève à 1,479 MdE, en hausse de +7% par rapport au 31 décembre 2018. Sur la base du chiffre d'affaires des 12 derniers mois, le carnet de commandes représente environ 19 mois d'activité, indicateur stable par rapport à son niveau de fin 2018.

La marge brute du groupe Bassac passe de 228,8 ME en 2018 à 239,8 ME en 2019, en progression de 11 ME, soit +5%. Le résultat opérationnel courant (ROC) s'inscrit à 157,8 ME en 2019 (154,7 ME en 2018, en légère progression de 3,1 ME. A l'instar de la marge brute, la marge opérationnelle courante moyenne perd 2,2 points entre les deux exercices, s'inscrivant à 16,2% du chiffre d'affaires en 2019 (18,4% en 2018).

Au final, le résultat net part du groupe est stable en 2019, s'élevant à 97,2 ME (98,6 ME en 2018) et représentant une marge nette de 10% du chiffre d'affaires.

Structure du bilan

Les actifs non courants s'élèvent à 185,8 ME au 31 décembre 2019 (184,9 ME au 31 décembre 2018). L'introduction de la norme IFRS 16 en 2019 amène à constater des droits d'utilisation des actifs loués de 10,9 ME au 31 décembre 2019, contre un montant nul au 31 décembre 2018.

A fin 2019, le besoin en fonds de roulement (BFR) s'élève à 499 ME, en baisse de -38 ME, soit -7%, par rapport à fin 201. Exprimé en termes relatifs, le BFR représente 51% du chiffre d'affaires en 2019 (64% en 2018).

Suite à l'entrée en vigueur d'IFRS 16 au 1er janvier 2019, les dettes financières incluent désormais les "emprunts issus des locations", c'est-à-dire les obligations de paiement de loyers au titre des contrats de location simple (essentiellement bureaux et équipements), lesquels représentent 11 ME au 31 décembre 2019, contre un montant nul au 31 décembre 2018. En tenant compte de ces derniers, l'endettement net consolidé de Bassac s'élève à 89,1 ME au 31 décembre 2019 (-209,9 ME un an plus tôt. La diminution de 120,8 ME de l'endettement net est permise par une importation génération de trésorerie opérationnelle en 2019. A fin 2019, l'endettement net de Bassac représente 17,8% de ses capitaux propres consolidés (47,2% au 31 décembre 2018).

Bassac rappelle avoir mis en place un crédit corporate syndiqué d'un montant total de 275 ME, et avoir remboursé l'emprunt obligataire EuroPP de 30 ME, en 2019.

Dividende

Le Directoire proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires, qui se tiendra vendredi 15 mai,
possiblement à huis clos compte tenu de la situation sanitaire, la distribution d'un dividende de 2,50 euros par action.

Perspectives

En 2019, Bassac a atteint la plupart de ses objectifs, avec un chiffre d'affaires en progression de 16%, une rentabilité maintenue à un niveau élevé, et une baisse significative de son endettement net. Cet exercice de bonne facture est malheureusement éclipsé par la crise sanitaire inédite du Covid-19 que nous traversons actuellement, dont nous nous efforçons jour après jour d'appréhender et gérer les implications sur nos métiers, commente Moïse Mitterrand, Président du Directoire de Bassac qui conclut : Tout en ayant pris des mesures énergiques pour assurer la sécurité de nos salariés, clients et partenaires, nous devons d'ores et déjà reconnaître que cette épidémie et les mesures de protection prises par le gouvernement, vraisemblablement appelées à durer quelques semaines, possiblement quelques mois, auront des conséquences significatives sur notre niveau d'activité et de rentabilité futur. Forts de la qualité de nos équipes et de la solidité de notre bilan, nous sommes totalement confiants dans la capacité de Bassac à surmonter au mieux cette épreuve collective.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Bassac (ex Les Nouveaux Constructeurs)

Plus d'actualités