»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h37 Credit Agricole -1,15% 11,144€
  • ACA - FR0000045072
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Banques : le réseau écologiste Les Amis de la Terre continue le combat contre le financement des mines de charbon

Banques : le réseau écologiste Les Amis de la Terre continue le combat contre le financement des mines de charbon
Banques : le réseau écologiste Les Amis de la Terre continue le combat contre le financement des mines de charbon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le réseau écologiste Les Amis de la Terre a profité des Assemblées Générale des banques françaises pour les interpeller sur leur financement des mines de charbon, particulièrement responsables des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Les Amis de la Terre estime que 144 milliards de dollars ont été injectés l'an dernier dans des entreprises actives dans le secteur du charbon, dont plus de 6 milliards par les banques françaises.

Pour le réseau écologiste, le Crédit Agricole aurait apporté la réponse la plus convaincante à ses interpellations lors des AG, en comparaison à celles de BNP Paribas ou de Société Générale. Les Amis de la Terre se félicite d'ailleurs que Crédit Agricole a annoncé ce matin sa décision de mettre un terme à ses financements aux projets de mines de charbon et aux exploitants spécialisés dans cette activité.

Le Crédit Agricole serait ainsi la deuxième banque au monde, après Bank of America, à réduire ses financements à ce secteur polluant. Le Crédit Agricole irait même plus loin que Bank of America qui aurait récemment annoncé qu'elle réduisait et non coupait ses financements aux mines de charbon.

Les Amis de la Terre et leurs partenaires internationaux avaient déjà obtenu fin mars l'engagement des trois principales banques françaises de ne pas participer au financement des grands projets charbonniers situés dans le bassin de Galilée en Australie.

Les Amis de la Terre appelle désormais les banques internationales à signer l'Appel de Paris et à s'engager, avant la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (à Paris du 30 novembre au 11 décembre), à mettre un terme à leurs soutiens au secteur du charbon.

©2015-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com