Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/04/2021 à 17h39 BNP Paribas -4,69% 50,830€
  • BNP - FR0000131104
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Banques : la BCE lâche un peu de lest sur les dividendes !

Banques : la BCE lâche un peu de lest sur les dividendes !
Banques : la BCE lâche un peu de lest sur les dividendes !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans une décision très attendue par le secteur bancaire, la BCE a annoncé mardi soir qu'elle autorisait les banques de la zone euro à verser à nouveau des dividendes, mais dans des proportions limitées, et sous certaines conditions.

Ainsi, les montants des dividendes et des rachats d'actions devront rester inférieurs à 15% des bénéfices cumulés sur les exercices 2019 et 2020 et/ou ne devront pas représenter plus de 20 points de base du ratio de fonds propres CET1 (Common Equity Tier 1). La limite la plus basse entre ces deux options s'imposera.

Ces nouvelles mesures s'appliqueront jusqu'en septembre 2021, a précisé la banque centrale européenne.

"Extrême modération" exigée sur les rémunérations variables

"Les banques qui ont l'intention de payer des dividendes ou de racheter des actions devront être bénéficiaires et avoir des trajectoires solides en termes de bilan", souligne la BCE dans un communiqué publié mardi soir.

En outre, la BCE a réaffirmé qu'elle s'attendait à ce que les banques fassent preuve d'une "extrême modération" sur leurs rémunérations variables.

"En révisant sa recommandation, la BCE reconnaît une réduction de l'incertitude dans les projections macroéconomiques", écrit la Banque centrale. "Cette recommandation révisée vise à préserver la capacité des banques à absorber des pertes et à prêter pour soutenir l'économie."

Jusqu'à 1.400 MdsE de mauvaises créances en vue dans la zone euro

La crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus devrait entraîner une forte hausse des impayés sur les crédits bancaires, que la BCE estime pouvoir atteindre 1.400 milliards d'euros dans la zone euro. L'institution estime néanmoins que les espoirs suscités par les campagnes de vaccination contre le Covid-19 devraient permettre une amélioration de la conjoncture au courant de l'année prochaine.

La BCE a cependant révisé en baisse ses attentes de PIB pour 2021 lors de sa réunion du 10 décembre. Elle s'attend à un rebond de 3,9% du PIB de la zone euro l'année prochaine, contre 5% dans ses précédentes estimations faites en septembre. Cependant, les attentes pour 2022 ont été relevées à +4,2% contre +3,2% précédemment.

©2020-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !