Cotation du 23/07/2021 à 22h15 Goldman Sachs +0,36% 374,050$
  • GS - US38141G1040
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Banques : jusqu'à 10 Mds$ de pertes liées à Archegos ?

Banques : jusqu'à 10 Mds$ de pertes liées à Archegos ?
Banques : jusqu'à 10 Mds$ de pertes liées à Archegos ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les pertes infligées aux grandes banques lors de la liquidation forcée du fonds spéculatif Archegos, en fin de semaine dernière, pourraient atteindre 6 milliards de dollars, selon des données compilées mardi par l'agence 'Reuters'. De leur côté, les analystes de JP Morgan Securities ont estimé dans une note publiée mardi que ces pertes pourraient s'élever entre 5 à 10 Mds$, en raison de l'effet de levier important utilisé par le fonds spéculatif...

Par ailleurs, les autorités boursières américaines, mais aussi britanniques et européennes s'intéressent de près à ce dossier, et notamment au recours massif à des dérivés (swaps, CFD...) peu ou pas réglementés, qu'Archegos utilisait pour prendre des positions spéculatives massives en toute discrétion. Cette affaire, qui intervient après la vague spéculative sur des valeurs recommandées sur les réseaux sociaux ('WallStreetBets') en janvier, a rendu les marchés nerveux en début de semaine, même si les risques systémiques sont jugés faibles.

Archegos incapable de faire face aux appels de marge

Face à la chute des cours de valeurs technologiques et internet ces dernières semaines, Archegos Capital Management, qui avait fait des paris à la hausse via des produits dérivés avec un fort effet de levier (à crédit) s'est retrouvé en difficulté. Ainsi, si le fonds Archegos gérait officiellement 10 milliards de dollars à la fin 2020, ses paris auraient porté sur 50 milliards ces dernières semaines selon des sources proches du dossier.

Pris à contre-pied par la baisse des cours, Archegos, un "family office" gérant la fortune de l'homme d'affaires Bill Hwang, s'est trouvé incapable la semaine dernière de répondre à des appels de marge (demande de garanties en cash) de la part de ses courtiers et créanciers. Ce défaut a entraîné de la part des banques des ventes forcées de nombreux titres du fonds, dont ceux des groupes de médias ViacomCBS et Discovery, qui ont perdu chacun 27% vendredi à Wall Street, ainsi que ceux des groupes internet chinois Baidu et Tencent Music, qui ont plongé de respectivement 33,5% et 48,5% la semaine dernière.

Credit Suisse et Nomura sont les plus touchées

Selon la presse financière, les établissements exposés ont tenté de se concerter, jeudi dernier, avec Archegos pour limiter la casse sur les marchés, mais ont échoué et ont finalement agi chacun de son côté. Le 'Wall Street Journal' affirme qu'Archegos avait fait appel à eux pour mettre en place une stratégie de liquidation de ses avoirs. Vendredi, Goldman Sachs et Morgan Stanley été les plus rapides à vendre d'énormes blocs de titres à Wall Street pour un montant total d'au moins 20 milliards de dollars.

Depuis lundi, les banques impliquées, qui avaient prêté des fonds à Archegos, commencent à communiquer sur leurs pertes attendues sur ce dossier. Ainsi, le courtier japonais Nomura a été le premier à indiquer qu'il s'attendait à 2 Mds$ de pertes pour sa filiale américaine. Credit Suisse a évoqué des pertes sans en préciser le montant : la presse évoquait mardi des chiffres allant de 1 à 4 Mds$ pour la banque suisse. L'action CS a encore perdu 3% mardi à Zürich après une chute de 14% la veille.

Les banques américaines devraient s'en tirer sans trop de dégâts

La branche de courtage du groupe japonais Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) a fait état mardi d'une perte potentielle de 300 millions de dollars au sein de sa filiale en Europe en relation avec "un client américain". A Wall Street, l'ADR de MUFG a cédé 1,9% mardi.

Du côté de Deutsche Bank, on faisait savoir mardi que son exposition au fonds spéculatif n'était "qu'une fraction de celle d'autres banques". La banque allemande n'avait, à la date de vendredi, subi aucune perte et était en mesure de gérer sa position, a ajouté une source proche de la banque allemande. L'action Deutsche Bank a rebondi mardi de 1,5% à la Bourse de Francfort, après une perte de 3,3% lundi.

D'autres établissements ont été peu ou pas impactés. Selon des sources citées par 'Reuters', Goldman Sachs et Morgan Stanley seraient parvenus à éviter tout impact financier matériel en revendant très rapidement des titres. Enfin, Wells Fargo a annoncé mardi dans un communiqué avoir liquidé toutes ses positions liées à Archegos et a affirmé ne pas avoir subi de pertes en fermant ces positions.

A Wall Street, le secteur bancaire a repris de la hauteur mardi après avoir chuté lundi. Goldman Sachs a fini en hausse de 1,9%, Morgan Stanley a pris 1,5%, et Wells Fargo a bondi de 2,4%.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !