»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/06/2019 à 17h35 Credit Agricole +2,28% 10,750€
  • ACA - FR0000045072
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Banco Espirito Santo : Crédit Agricole remonte, l'esprit plus léger...

Banco Espirito Santo : Crédit Agricole remonte, l'esprit plus léger...
Banco Espirito Santo : Crédit Agricole remonte, l'esprit plus léger...
Crédit photo © Crédit Agricole

L'action [FR:FR0000045072]Crédit Agricole[:FR] a rebondi de 2,2% à 10,51 euros ce mardi en Bourse de Paris, peu sensible à la charge de 708 millions d'euros liée à Banco Espirito Santo, qui a réduit son bénéfice net trimestriel comme peau de chagrin... Les résultats sous-jacents, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels liés notamment à la banque portugaise, sont jugés plutôt solides par les analystes.
Le marché note que la banque a "chargé la barque" sur Espirito Santo, en réduisant à zéro sa valeur comptable, ce qui devrait mettre le groupe à l'abri de mauvaises surprises ultérieures...

Brokers acheteurs

Pour le CM-CIC, "malgré des résultats décevants liés à des éléments exceptionnels, la banque achève sa normalisation et un modèle économique plus résilient (BFI, AMS)". Le broker confirme son avis à l'achat ainsi que statut de 'Top Pick' au sein des banques françaises et européennes, même si l'objectif de cours passe de 14,5 à 14 euros.
Oddo de son côté ne change rien et reste aussi à l'achat avec un cours cible de 13 euros, alors que Natixis parle de "bonne performance opérationnelle" avec, ici aussi, une opinion à 'Acheter' et un objectif de cours de 13,60 euros.

Rappelons que Banco Espirito Santo a été scindée 'manu militari' par la Banque centrale portugaise dimanche soir, afin de stériliser ses actifs à risques et de permettre à la partie saine, essentiellement la banque de détail, de continuer à opérer en toute quiétude. Les actionnaires et les créanciers subordonnés se retrouvent ainsi avec la "mauvaise banque" ("bad bank", le terme anglo-saxon pour désigner le périmètre contenant les actifs à risque d'un établissement) sur les bras.

Eléments non récurrents

Dans les trimestriels dévoilés ce matin par Crédit Agricole SA, l'entité cotée du groupe, cela se traduit donc par une charge de 708 millions d'euros liée à Banco Espirito Santo. Le produit net bancaire de la banque française atteint sur la période 3,934 milliards d'euros (-6,1%), et le résultat brut d'exploitation 1,16 MdE (-18,5%). Ces reculs s'expliquent par des éléments non-récurrents, puisque le management précise que le produit net bancaire aurait progressé de 4,9% toutes choses égales par ailleurs, d'autant que les charges d'exploitation ne progressent que de 0,3%. Le programme d'économies MUST a représente 415 ME depuis son lancement en 2012, avec pour objectif d'atteindre 650 ME en année pleine à l'horizon 2016. Le coût du risque est en retrait de -19,6% en un an. La collecte bilan est en hausse de 2,3% sur un an, et l'encours de crédit de 0,9%.

Le ratio Bâle III du groupe progresse

Les résultats du second trimestre confirment les tendances des trois premiers mois de l'année. Malgré la situation du BES et ses effets sur nos comptes trimestriels, le groupe avance conformément à la trajectoire fixée lors de l'annonce de notre plan à moyen terme en mars dernier en s'appuyant sur ses forces et sa solidité financière, tout en poursuivant ses efforts de réduction des charges, a résumé le directeur général Jean-Marie Sander.

Le Groupe Crédit Agricole dans son ensemble (Crédit Agricole SA, l'entité cotée, n'intègre qu'une partie des activités) a réalisé sur le semestre un produit net bancaire de 7,59 MdsE (-3,5%), un résultat brut d'exploitation de 2,78 MdsE (-10,4%) et un bénéfice net de 705 ME part du groupe (-49,1%). Les caisses régionales et LCL ont eu un effet amortisseur sur le RBE. Le ratio CET1 Bâle 3 full s'établissait à 12,3% à la fin du mois de juin (+60 points en trois mois).

Actualités Credit Agricole

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com