Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/08/2020 à 11h30 Baccarat -0,60% 166,000€
  • BCRA - FR0000064123
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Baccarat : la crise sanitaire pourrait enrayer la bonne dynamique générée en 2019

Baccarat : la crise sanitaire pourrait enrayer la bonne dynamique générée en 2019
Baccarat : la crise sanitaire pourrait enrayer la bonne dynamique générée en 2019
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — En 2019, le chiffre d'affaires consolidé du groupe Baccarat atteint 164 millions d'euros, en hausse de +5,2% à changes comparables par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de l'impact positif des parités monétaires, la progression des ventes s'établit à +8,7% à changes courants.

L'Ebitda publié, après prise en compte des effets de l'application de la norme IFRS 16 depuis le 1er janvier 2019, ressort à 26,7 ME. Hors impact IFRS 16, l'Ebitda atteint 16,2 ME (13,5 ME en 2018). Cette progression traduit à la fois les effets de la croissance des revenus, l'impact positif de l'évolution des parités monétaires mais également une gestion rigoureuse des frais de structure. Malgré les coûts non récurrents induits par les ouvertures de boutiques sur l'exercice, la rentabilité d'exploitation (Ebitda hors impacts IFRS 16/ Chiffres d'affaires) frôle la barre des 10% à 9,9% contre 9,0% en 2018.

Le résultat opérationnel courant publié atteint 11,8 ME. Après neutralisation de l'impact IFRS 16, il s'élève à 10,8 ME (8 ME en 2018), sous l'effet de l'amélioration de l'Ebitda et d'une légère baisse des dotations aux amortissements. Le résultat opérationnel publié s'élève à 9,6 ME (8,6 ME hors impacts IFRS 16) contre 6,4 ME en 2018.

Ainsi, le résultat net part du groupe publié s'établit à son niveau le plus haut depuis 13 années, à 7 ME en données publiées et à 6,9 ME hors impacts IFRS 16 (4,8 ME en 2018).

Structure financière

La trésorerie du groupe s'établit à 26,1 ME au 31 décembre 2019 (28,5 ME au 31 décembre 2018) laquelle était quasi stable par rapport à 2017. La structure financière de Baccarat reste solide, avec un endettement financier net de 3,4 ME, au plus bas depuis 7 ans. Il représente à fin 2019, 0,2 fois l'Ebitda (hors impacts IFRS 16) contre 0,5 fois l'Ebitda au 31 décembre 2018. L'endettement financier brut, hors impacts IFRS 16, se compose de 12,3 ME de passifs bancaires court terme et de 17,3 ME de passifs long terme vis-à-vis de l'actionnaire majoritaire Fortune Legend Limited Sàrl (FLL).

Conséquences de la crise sanitaire

Face à la persistance de l'incertitude générée par la crise sanitaire sans précédent du coronavirus et la baisse anticipée des flux touristiques, le groupe ne prévoit pas un rebond d'activité significatif post-confinement sur ses principaux marchés avant la fin de l'été 2020. Dans l'immédiat, il s'attend à un chiffre d'affaires en baisse significative sur l'exercice 2020.

En conséquence, Baccarat a pris des dispositions pour réduire sa base de coûts sans pour autant compromettre l'avenir et a bénéficié des mesures d'aides aux entreprises proposées par les gouvernements locaux telles que le recours au chômage partiel en France et dans les pays où de tels dispositifs étaient proposés.

En outre, pour assurer les besoins exceptionnels de liquidité induits par cette crise qui surviendront, selon les estimations actuelles, au début de l'été 2020, Baccarat a fait une demande de financement auprès de ses banquiers en vue de bénéficier des prêts bancaires garantis par l'Etat Français notamment dans les conditions prévues par la loi de finances rectificative pour 2020. Baccarat communiquera sur l'issue des discussions.

Perspectives

L'année 2019 a encore prouvé la solidité des fondamentaux de la marque Baccarat aux 256 années d'expérience et de son potentiel de croissance. Elle a également été la première année pleine de déploiement du plan stratégique de Baccarat post-prise de contrôle par Fortune Legend Limited avec l'ouverture de trois nouveaux points de vente, en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, sur la base d'un nouveau concept de boutique expérientielle qui devra faire ses preuves.

Cependant, le groupe évolue dans un environnement qui demeure très incertain, tant sur le plan macro-économique que des évolutions des parités monétaires. Cette incertitude a été renforcée avec la survenance de la crise sanitaire sans précèdent induite par le Covid-19 en début d'année 2020.

Dans ce contexte inédit, où les impacts de cette pandémie devraient lourdement peser sur le chiffre d'affaires et les résultats du groupe en 2020, la priorité de Baccarat sera donnée d'abord au bien-être et à la santé de ses salariés, ainsi qu'à ses clients et partenaires à travers le monde. Le groupe continuera ainsi à piloter rigoureusement sa base de coûts et à allouer de façon rigoureuse les ressources financières disponibles.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !