Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 17h35 Renault -0,48% 24,770€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Automobile : Renault et Peugeot reculent avec la nouvelle baisse du marché français en septembre

Automobile : Renault et Peugeot reculent avec la nouvelle baisse du marché français en septembre
Automobile : Renault et Peugeot reculent avec la nouvelle baisse du marché français en septembre
Crédit photo © PSA

(Boursier.com) — Renault et Peugeot sont particulièrement suivis ce jeudi après l'annonce d'une baisse de 2,97% des immatriculations de voitures neuves en France en septembre. 168.291 véhicules ont été immatriculés le mois passé dans l'Hexagone, selon les données du Comité des constructeurs français d'automobiles. Septembre a compté cette année 22 jours ouvrables, contre 21 l'an dernier. Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes de véhicules neufs affichent désormais une baisse de 28,92%.

Au niveau des constructeurs, le groupe PSA s'en est un peu mieux tiré que Renault avec des immatriculations en repli de 4,35% grâce notamment à une hausse de 6,69% pour la seule marque Peugeot (Citroën recule de 10,32%). Le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine), ébranlé l'an dernier par les difficultés de son partenaire Nissan et par la dégradation de plusieurs marchés émergents qui ont fait son succès, a vu quant à lui ses immatriculations diminuer de 5,84% avec un repli marqué de 16,04% pour la seule marque au losange.

Belle 'perf' de Toyota

Chez les constructeurs étrangers, Toyota (+5,06%) a bien performé, devant Ford (+4,21%) et Volkswagen (+1,7%). Septembre a en revanche été plus compliqué pour BMW (-15,66%) et Fiat Chrysler (-4%).

Renault et Peugeot reculent en bourse

A contre-courant, Renault et Peugeot perdent du terrain en Bourse après ces annonces. Les analystes d'Oddo BHF voient des "signaux inquiétants" pour 2021 en raison de l'expiration des mesures d'incitation à la vente. Malgré cela, le courtier affirme que la baisse de septembre montre une amélioration par rapport à celle d'août, qui était due à une base de comparaison élevée avec l'année précédente, alors que les ventes devraient continuer à se redresser dans les mois à venir.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !