Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h35 Aubay +1,35% 33,900€
  • AUB - FR0000063737
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Aubay : résultat net de 1,1 ME sur le S1 2009

Aubay : résultat net de 1,1 ME sur le S1 2009
Logo Aubay

(Boursier.com) — Aubay a réalisé un chiffre d'affaires de 74,8 ME au premier semestre de 2009 soit une baisse de 10%.

La marge opérationnelle courante s'établit à 3,9% et se situe dans la fourchette haute des estimations livrées par le groupe lors de la publication du chiffre d'affaires du second trimestre 2009, en juillet dernier.

Ces résultats ont été obtenus dans un contexte particulièrement difficile, combinant baisse de la demande, en particulier au 1er trimestre 2009, et pression sur les prix. Ceux-ci ont de plus été affectés par un calendrier défavorable et un taux de productivité de 88% sur l'ensemble du semestre.

Le groupe AUBAY a poursuivi une gestion prudente et rigoureuse, accentuée par la mise en oeuvre d'un plan drastique de réduction des coûts. Ainsi, au cours du premier semestre 2009, le groupe a réduit de 20% ses frais généraux, a arrêté près de 75 contrats de sous-traitance (105 contrats arrêtés depuis le 30 juin 2008) et a concentré ses efforts commerciaux sur les grands comptes et l'industrialisation de ses usines de production.

Le nombre de collaborateurs était de 2.026 au 30 juin 2009.

Le résultat financier principalement composé des intérêts de l'Océane, est quasi identique à celui du premier semestre 2008.

Le résultat net sur ce S1 2009 est de 1,1 ME contre 4 ME sur le S1 2008.

La dette nette a été ramenée à 2ME contre 6,6 ME au 31 décembre 2008.

Le marché montre depuis la fin du semestre des signes encourageants de reprise sur les zones
Belgique, Luxembourg et France, le nombre d'appels d'offre ayant presque doublé par rapport au début de l'année. De nombreux succès commerciaux significatifs ont d'ailleurs été enregistrés depuis l'été, au Luxembourg, un contrat de 4 ans avec le Parlement Européen pour un montant de 10ME, et également de nouvelles affaires signées en Italie avec Vodafone, ING ou encore Poste Italienne....

Le groupe avait décidé de ne procéder à aucune restructuration pendant la crise, avec pour conséquence une dégradation de son taux d'utilisation. L'amélioration de ce dernier, grâce aux nouvelles affaires récemment signées et dans le cadre d'une reprise durable, sera un levier puissant pour la progression de la marge opérationnelle dès 2010.

©2009-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !