»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/12/2018 à 09h38 Atos +0,43% 69,500€
  • ATO - FR0000051732
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Atos répond à Crédit Suisse

Atos répond à Crédit Suisse
Atos répond à Crédit Suisse
Crédit photo © Philippe Wojazer / Reuters

(Boursier.com) — La note de Crédit Suisse qui a fait chuter Atos hier mardi en Bourse de Paris a fait réagir la direction du groupe cette nuit, alors que le titre a perdu de plus de 10% en clôture. Le groupe "désapprouve l'approche de Credit Suisse qui suggère que les accords financiers sur grands comptes clients ont servi à gonfler artificiellement les flux de trésorerie disponible". Ces accords "ont été mis en place depuis plusieurs années afin de gérer le besoin en fonds de roulement en compensant des conditions de paiement et de facturation plus favorables accordées à certains clients", a expliqué Atos. "Ainsi, prendre seulement en considération les accords financiers sur grands comptes clients sans tenir compte des conditions de paiement et de facturation plus favorables accordées à certains clients n'a aucun sens".

Atos a confirmé au passage ses objectifs d'un flux de trésorerie disponible représentant environ 60% de la marge opérationnelle en 2018 et 65% en 2019. Rappelons que Credit Suisse a abaissé sa recommandation sur le dossier du groupe de services informatiques hier de 'neutre' à 'sous-performance', l'analyste s'interrogeant en particulier sur la génération de cash flow d'Atos et sa constitution... L'objectif de Credit Suisse est passé à 80 euros, contre 117 euros auparavant.
Atos avait déjà connu une fin de mois de juillet mouvementée, suite à la publication de ses comptes intermédiaires, dont certains aspects avaient été jugés décevants par les analystes. Certains investisseurs jugeaient par ailleurs trop élevé le prix de l'acquisition de l'Américain Syntel. Parmi les autres points négatifs des derniers résultats, les analystes avaient relevé la croissance organique un peu molle du second trimestre ou les difficultés sur le marché nord-américain. De son côté, le broker américain Morgan Stanley a aussi ajusté son cours cible en baisse hier, de 117 à 110 euros sur le dossier...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com