»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/02/2019 à 17h35 Artprice.com -0,56% 14,180€
  • PRC - FR0000074783
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Artprice.com : retour historique sur l'oeuvre d'Arman

Artprice.com : retour historique sur l'oeuvre d'Arman
Logo Artprice.com

(Boursier.com) — ArtMarketInsight, l'agence de presse d'Artprice, revient ce jour sur le décès du sculpteur Arman, mort samedi à New York à l'âge de 76 ans. Pilier du Nouveau Réalisme, Arman était l'un des sculpteurs les plus prolixe de son temps, rappelle l'agence. L'artiste niçois est ainsi le sculpteur contemporain français le plus représenté en salle des ventes.

En 2004, avec plus de 400 pièces proposées à la vente et 2,8 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 millions pour le seul marché de ses sculptures, il occupait la 20ème place du classement des sculpteurs établis par Artprice.

En 1955, l'oeuvre d'Arman Fernandez se détachait de ses influences fauves et cubistes pour réaliser des cachets, constructions graphiques couvrantes réalisées à l'aide de tampons-encreurs et de pochoirs. En 1958, il adopte le nom d'Arman, suite à une erreur d'imprimerie. Un an plus tard, l'aire des accumulations débute, d'abord avec des poubelles, des ordures amassées dans un polyèdre de plexiglas, puis avec les accumulations d'objets usuels et semblables.

Dans les années 60 suivent les 'colères' et les 'coupes', objets brisés, sectionnés en tranches ou encore brûlés. A la fin des années 70, Arman commence une carrière en bronze.

Ce sont ces pièces 'souvent adjugées entre 1000 et 10000 euros que l'on retrouve le plus souvent en vente'. Désormais, 50% de ses oeuvres sont échangées moins de 3 000 euros.

En parallèle, les pièces historiques peuvent atteindre plus de 100 000 euros, ajoute Artprice. Son record date de 1989. A l'époque, 'Subido al Cielo', coupe de contrebasse de 1961, a été adjugée 330 000$ chez Sotheby's New York. Avec une colère, cette coupe est la seule des 2 oeuvres de l'artiste exploitant... une contrebasse.

Après avoir fortement baissée au début des années 90, la cote des sculptures d'Arman a doublé entre 1996 et 2005, de sorte qu'aujourd'hui, elle est pratiquement au même niveau qu'à l'époque de son record. Si une pièce importante se présente, elle pourrait se hisser au plus haut niveau selon l'agence. Depuis le début de l'année, 3 de ses sculptures ont ainsi été adjugées plus de 100 000 euros, soit autant en 6 mois qu'en 14 ans... Soutenu par d'importantes expositions à travers l'Europe, dès les années 60, son marché est international. Si 45% de ses oeuvres s'échangent en France, elles s'exportent facilement, notamment à Londres, en Italie et en Scandinavie.

Ses sculptures doivent être exposées au printemps prochain dans les jardins du Palais- Royal, à Paris.

©2005-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com