»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/01/2019 à 17h37 ArcelorMittal -1,45% 18,670€

ArcelorMittal a toujours agi de bonne foi dans le dossier Ilva" dit Rome

ArcelorMittal a toujours agi de bonne foi dans le dossier Ilva" dit Rome
ArcelorMittal a toujours agi de bonne foi dans le dossier Ilva' dit Rome
Crédit photo © ArcelorMittal

(Boursier.com) — L'appel d'offres en vue de la cession de l'aciérie Ilva à ArcelorMittal est "illégitime" mais la vente de l'entité peut se poursuivre, a déclaré le ministre italien de l'Industrie, Luigi Di Maio, car le groupe a "toujours agi de bonne foi". Le ministre a confirmé au passage que la date butoir du 15 septembre pour la vente d'Ilva à ArcelorMittal restait d'actualité. Il a ajouté que l'ancien gouvernement de centre-gauche était responsable des défauts de l'appel d'offres et non ArcelorMittal.

ArcelorMittal avait remporté l'appel d'offres pour la plus grande usine sidérurgique d'Europe sans que des sociétés concurrentes soient autorisées à améliorer les conditions de leurs offres initiales

Préservation des emplois

Rome continue de faire pression sur ArcelorMittal pour améliorer son offre en termes de préservation des emplois chez Ilva, qui a été repris par l'Etat en 2015 afin de sauver des milliers d'emplois et de dépolluer le site près de Tarente.
"Nous espérons recevoir le soutien du gouvernement pour aboutir à une conclusion positive des négociations avec les syndicats dès que possible" a dit ArcelorMittal qui a promis en 2017 de verser 1,8 milliard d'euros pour le rachat d'Ilva, puis d'investir 1,2 milliard pour améliorer la productivité et encore 1,1 milliard pour réduire la pollution.

Confronté aux interrogations du nouveau gouvernement italien, ArcelorMittal avait le mois dernier annoncé qu'il présenterait des propositions améliorées dans le cadre de son projet d'OPA.
L'opération aurait dû être réalisée au 1er juillet, mais le nouveau gouvernement italien a repoussé le calendrier et presse le premier sidérurgiste mondial de présenter de meilleures propositions.

Le Mouvement Cinq Etoiles de Di Maio s'était engagé, avant les élections de mars, à ce qu'Ilva soit fermée en raison de problèmes d'ordre écologique. Ilva est sous la tutelle de l'Etat depuis 2015...

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com