»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/04/2019 à 18h14 Berkshire Hathaway -0,39% 316 432,50$
  • BRK.A - US0846701086
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Après un trimestre calamiteux, Warren Buffett juge les valorisations 'exorbitantes'

Après un trimestre calamiteux, Warren Buffett juge les valorisations 'exorbitantes'
Après un trimestre calamiteux, Warren Buffett juge les valorisations 'exorbitantes'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nul n'est infaillible, pas même l'oracle d'Omaha Warren Buffett, dont la firme Berkshire Hathaway vient d'afficher des résultats largement dégradés sur le trimestre clos fin décembre. Certes, le bénéfice opérationnel trimestriel par action 'class B' a amplement dépassé les attentes de marché, à 2,32$ contre 1,85$ de consensus, alors que le bénéfice opérationnel total est ressorti à 5,7 Mds$ contre 3,3 Mds$ un an avant. Le groupe n'en affiche pas moins une perte consolidée trimestrielle colossale totalisant... 25,4 milliards de dollars, pour une perte par action (class B) de 10,31$ - contre 32,6 Mds$ (13,19$ par titre) de profits un an avant.

Les revenus trimestriels ont plongé de plus de moitié (-52%) pour ressortir à 28,2 milliards de dollars, contre 33,7 Mds$ de consensus.

La perte massive affichée sur le trimestre clos résulte notamment d'une dépréciation de 3,02 milliards de dollars concernant la participation Kraft Heinz (26% du capital est détenu par Berkshire). Kraft a d'ailleurs encore très désagréablement surpris jeudi en annonçant des dépréciations majeures de 15,4 milliards de dollars sur différents actifs, ainsi qu'une enquête de l'autorité américaine de marché, la Securities & Exchange Commission.

D'autres participations du groupe ont plombé le bénéfice net, durant un quatrième trimestre particulièrement difficile pour les actions. Au total, les pertes sur investissements se sont élevées à 27,6 milliards de dollars pour le trimestre clos. Apple, la plus importante position equity du conglomérat financier de Buffett, a en effet perdu, à titre d'exemple, environ 30% de sa valeur sur cette période de trois mois.

Bénéfice annuel divisé par dix

Pour l'ensemble de l'exercice fiscal 2018, Berkshire Hathaway a affiché un bénéfice opérationnel en vive croissance de plus de 70%, à 24,8 milliards de dollars, mais un bénéfice net en forte baisse, divisé par plus de dix à 4 milliards de dollars - contre 44,9 milliards de dollars un an avant.

Des valorisations démentielles ?

Buffett conserve son appétit, et entend toujours réaliser "une acquisition éléphantesque", mais il déplore les prix trop élevés des actions, évoquant ainsi, dans sa lettre annuelle aux actionnaires, "des valorisations exorbitantes" pour les entreprises affichant des perspectives décentes à long terme. Malgré ses pertes du trimestre clos, Berkshire dispose encore d'une situation de liquidité très confortable de 132 milliards de dollars, ce qui lui permettrait en théorie de procéder à une ou plusieurs acquisitions importantes. Le groupe s'est engagé à conserver au moins 20 milliards de dollars de cash pour se prémunir en cas de catastrophe externe. Cela lui laisserait encore plus de 110 milliards pour un 'big deal' éventuel. Buffett, ainsi que le vice-président de Berkshire, Charlie Munger, espèrent toujours une acquisition majeure (les deux hommes sont âgés de 88 et 95 ans), mais semblent donc freinés dans leur élan par le niveau excessif des valorisations.

Buffett, qui a avoué à CNBC avoir surpayé le dossier Kraft du fait d'un mauvais jugement concernant certains aspects, a aussi reconnu qu'il était passé proche d'une opération très importante durant le quatrième trimestre, sans toutefois donner d'autre indice que le fait que la compagnie visée était "sur cette planète".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com