»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/11/2018 à 23h20 Apple -4,78% 176,980$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Apple plonge, plusieurs motifs d'inquiétude

Apple plonge, plusieurs motifs d'inquiétude
Apple plonge, plusieurs motifs d'inquiétude
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Apple souffre ce jour à Wall Street. Le titre du groupe de Cupertino perd ainsi plus de 7% à environ 206$, ce qui représente tout de même, à son échelle, plus de 70 milliards de dollars de capitalisation boursière ! Le groupe californien enfonce désormais la barre psychologique des 1.000 milliards de dollars de capitalisation, qu'il était parvenu pourtant à préserver durant la première partie de séance.

Champion du monde, mais...

La première capitalisation boursière mondiale vacille donc ce jour, au lendemain des publications financières du groupe à la pomme. Apple a pourtant - comme très souvent - dépassé les attentes du marché pour le trimestre clos sur le plan des profits et des ventes, mais ses prévisions pour la période des fêtes sont jugées quant à elles trop courtes. De plus, certains s'offusquent de ventes d'iPhones chiffrées à 46,9 millions d'unités sur le trimestre passé, contre 48,4 millions de consensus et 46,8 millions un an avant. Pourtant, la hausse du prix unitaire moyen (ASP de 793$ contre 751$ de consensus) a pour sa part amplement dépassé les attentes, ce qui permet au groupe de réaliser sur le trimestre de septembre des revenus de 62,9 milliards de dollars (61,5 Mds$ de consensus).

Incroyable croissance

Ainsi, pour le quatrième trimestre fiscal 2018 clos en septembre, Apple a affiché des revenus en croissance de 20% et un bénéfice par action amélioré de 41%. Les revenus de services, à 10 milliards de dollars, ont atteint un sommet historique. Le bénéfice par action s'est établi à 2,91$ contre 2,79$ de consensus... Le bénéfice d'exploitation trimestriel a dépassé les 16 milliards de dollars, contre 13 Mds$ un an plus tôt. Le bénéfice net du T4 fiscal s'est élevé à 14,12 milliards de dollars, contre 10,71 Mds$ un an auparavant !

Meilleur trimestre de septembre historique

"Nous avons conclu une année record avec notre meilleur trimestre de septembre historique, progressant à deux chiffres sur chaque segment géographique", se réjouit pour sa part Luca Maestri, directeur financier du groupe. "Nous avons généré 19,5 milliards de dollars de cash flow opérationnel et restitué plus de 23 milliards de dollars aux actionnaires en dividendes et rachats d'actions sur le trimestre de septembre, ce qui porte le retour total de capital de l'exercice 2018 à pratiquement 90 milliards de dollars". Le conseil d'administration a déclaré un dividende cash de 0,73$ par titre ordinaire, payable le 15 novembre aux actionnaires enregistrés le 12 novembre à la clôture.

Prévisions trop prudentes ?

Les perspectives fournies pour la cruciale période des fêtes ont quelque peu déçu, le marché semblant oublier qu'Apple est toujours très prudent dans ses 'guidances'. Les revenus sont anticipés entre 89 et 93 Mds$ sur le trimestre de décembre, 1er trimestre fiscal 2019, pour une marge brute allant de 38 à 38,5% et des dépenses opérationnelles situées entre 8,7 et 8,8 Mds$. Le consensus était de 93 Mds$ de recettes sur la période.

Quelques sources d'inquiétude

Certains opérateurs ont donc trouvé à redire de ce point de vue, inquiets surtout pour l'activité chinoise. Pourtant, sur la période de septembre, Apple n'a pas démérité avec des revenus de 11,4 Mds$ en Grande Chine, contre 9,8 Mds$ un an avant. Tim Cook a quant à lui évoqué une faiblesse de certains marchés émergents, un impact défavorable des changes ou encore l'incertitude concernant la capacité à répondre à la demande sur les récents produits...

Un élément crucial de reporting va disparaître

Le groupe va par ailleurs modifier la structure de ses annonces trimestrielles, puisqu'il ne prévoit plus désormais de dévoiler le détail des ventes unitaires individuelles de ses produits (iPhone, iPad et Mac). Dès le prochain trimestre, les investisseur devront donc se passer de ces indications pourtant précieuses !

Trésor de guerre

Du point de vue du bilan, Apple conserve sa principale caractéristique, à savoir sa montagne de cash, qui se situe désormais à 237,1 milliards de dollars, malgré ses restitutions généreuses aux actionnaires et ses investissements en contenus. Le niveau de cash recule de 6 Mds$ en comparaison du trimestre antérieur, mais reste toujours impressionnant. Il représente, à titre de comparaison, plus que les capitalisations boursières cumulées de Netflix, Tesla et Spotify...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com