»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/11/2018 à 21h54 Apple -0,10% 176,810$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Apple : les prévisions déçoivent...

Apple : les prévisions déçoivent...
Apple : les prévisions déçoivent...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Apple a annoncé ce jeudi après la clôture du marché des résultats meilleurs que prévu pour le trimestre clos fin septembre, mais les prévisions du groupe pour la période de Noël déçoivent les analystes, de quoi faire perdre à la valeur plus de 4% après-Bourse à Wall Street...

Apple a publié un bénéfice par action de 2,91$ pour le trimestre clôturé fin septembre, au-dessus du consensus qui était à 2,79/2,80$. Le chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 20% à 62,9 milliards de dollars, dont 61% à l'international, contre un consensus de 61,5 milliards.

Le groupe a précisé avoir vendu 46,9 millions d'iPhone sur le trimestre écoulé, contre 46,7 millions un an plus tôt. C'est moins que le consensus de place qui était logé à 47/48 millions, mais le prix de vente moyen a été de 793$, contre 750$ attendu par les analystes. L'activité de services, qui comprend l'App Store, Apple Pay et Apple Music, a dégagé quant à elle des ventes record de 10 milliards de dollars, conforme aux attentes du marché.

Rassuré en Chine ?

Le patron du groupe, Tim Cook, a assuré que le groupe était satisfait de ses performances en Chine, où son chiffre d'affaires a progressé de 16% à 11,4 milliards de dollars, enregistrant un 5e trimestre consécutif de croissance à 2 chiffres.

Le groupe californien a évalué à 2 milliards de dollars l'impact des taux de change sur ses ventes du trimestre en cours, a encore indiqué Tim Cook.

Un peu court ?

Le fabricant d'iPhone prévoit un chiffre d'affaires compris entre 89 et 93 milliards de dollars (78-82 milliards d'euros) pour la période allant d'octobre à décembre, qui correspond au premier trimestre de son exercice fiscal 2019, alors que le consensus était positionné à un peu plus de 93 milliards de dollars.

Tim Cook a insisté sur la faiblesse de certains marchés émergents, mais aussi sur l'évolution défavorable des changes et les incertitudes sur la capacité du groupe à répondre à la forte demande pour ses produits les plus récents...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com