»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/06/2019 à 23h20 Apple -0,29% 197,870$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Apple : les brokers se prosternent !

Apple : les brokers se prosternent !
Apple : les brokers se prosternent !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Apple grimpe de pratiquement 10% en pré-séance à Wall Street, au lendemain de comptes trimestriels une fois encore époustouflants ! Alors que certains spécialistes craignaient pour les marges ou les ventes d'iPhones, le Groupe à la pomme réalise une marge brute record et des ventes d'iPhones dignes d'une période des fêtes. Apple, première capitalisation boursière au monde à 522 Mds$ avant les annonces, pourrait donc récupérer 50 Mds$ de valeur boursière sur la base des cours de pré-marché. Le titre s'affiche actuellement à 614$ avant l'ouverture, après un pic historique de 644$ au début du mois.

Piper Jaffray maintient son conseil à "surpondérer" et constate que les comptes témoignent de la capacité de succès d'Apple dans les marchés émergents, avec l'iPhone surtout. Pour Piper, la croissance internationale du Groupe ne fait que débuter... Il est vrai que les ventes d'iPhones en Chine ont quintuplé par rapport à l'an dernier !

Citigroup dope son objectif de cours de 700 à 720$ sur Apple et rehausse ses estimations financières, tenant compte d'un "pricing" plus favorable des composants. Citi conseille d'acheter "agressivement" sur repli et note le titre à l'"achat".

Scotia Capital relève son conseil de "performance de secteur" à "surperformance" sur Apple à Wall Street.

Deutsche Bank porte son objectif de cours de 600 à 650$, comptant encore parmi les courtiers les plus "timides" sur le dossier.

Le Californien de Cupertino a mis tout le monde d'accord hier, alors que certains spécialistes commençaient à douter depuis quelques semaines de la bonne tenue de ses ventes. Pour le second trimestre fiscal 2012 clos fin mars, les revenus ont totalisé 39,2 Mds$, pour un bénéfice net de 11,6 Mds$ et 12,30$ de bénéfice par action. Le consensus n'était que de 10,06$ de bpa et 36,8 Mds$ de ventes...

Les revenus se sont envolés par rapport aux 24,7 Mds$ de l'an dernier. Le bénéfice net a pratiquement doublé, puisqu'il était de 6 Mds$ au second trimestre fiscal 2011.

La marge brute s'est élevée à 47,4%, contre 41,4% un an avant. Les ventes internationales ont compté pour 64% des revenus trimestriels.

Apple a vendu 35,1 millions d'iPhones sur le trimestre, en progression de 88% par rapport à l'an passé. Les ventes d'iPads se sont élevées à 11,8 millions d'unités, soit un bond de 151% par rapport à l'an passé. 4 millions de Macs ont été écoulés, soit une augmentation de 7% des volumes. 7,7 millions d'iPods ont enfin été vendus, en baisse de 15%.

Tim Cook, le chief executive du Groupe, dit évidemment "frissonner", devant ces ventes d'iPhones et d'iPads, soulignant le succès du nouvel iPad. "Durant l'année vous allez voir bien plus d'innovation du genre que seul Apple est capable de délivrer", promet Cook.

Peter Oppenheimer, directeur financier, note que ce trimestre record a généré 14 Mds$ de cash flow des opérations. Selon nos calculs, le niveau de cash & équivalents et de "marketable securities" d'Apple totalise 110 Mds$ en fin de période.

Les revenus du 3ème trimestre fiscal sont attendus à 34 Mds$, pour un bénéfice dilué par action de 8,68$. Apple joue comme toujours la prudence, puisque le consensus est déjà de 9,93$ de bpa et 37,4 Mds$ de ventes pour ce 3ème trimestre de l'exercice.

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com