»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/02/2019 à 17h35 APERAM +0,86% 26,910€

Aperam annonce la fin de l'accord d'achat d'actions avec Lindsay Goldberg

Aperam annonce la fin de l'accord d'achat d'actions avec Lindsay Goldberg
Aperam annonce la fin de l'accord d'achat d'actions avec Lindsay Goldberg
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Aperam annonce la fin de l'accord d'achat d'actions avec Falcon Metals et Lindsay Goldberg Vogel afin d'acquérir VDM Metals Holding GmbH ("VDM Metals") tel qu'annoncé le 11 avril 2018.

Malgré le temps et les efforts considérables consacrés à expliquer la nature spécifique du marché des alliages de spécialités et les avantages à créer un acteur européen capable de faire face à la concurrence sur un marché véritablement mondial, la Commission Européenne a maintenu des inquiétudes quant à l'impact de la proposition de fusion et la création d'un champion européen des alliages. Comme il n'a pas été possible de convenir d'une solution créatrice de valeur pour cette transaction, Aperam et Falcon Metals et Lindsay Goldberg ont décidé, dans l'intérêt de leurs parties prenantes, de se retirer de l'enquête approfondie de Phase II initiée par la Commission Européenne le 29 novembre 2018.

M. Timoteo Di Maulo, CEO d'Aperam, a déclaré : "L'industrie européenne de l'acier inoxydable et des alliages de spécialités est un acteur essentiel dans l'UE en terme d'emplois et de services pour ses clients, elle est compétitive et elle établit des normes techniques et environnementales de référence grâce à ses efforts importants en matière de R&D. Aujourd'hui, l'industrie européenne subit une pression énorme de la concurrence venant en particulier de l'Asie où des usines géantes sont construites avec des subventions souvent injustes, et des États-Unis où ces industries et marchés sont hautement protégés. La division des alliages de spécialités s'adresse aux mêmes marchés globaux, dans un environnement où une offre élargie de produits, la taille et les capacités de 'R&D' sont essentielles.
Il est hautement regrettable d'avoir à faire face à des obstacles conceptuels qui s'opposent à la création d'un champion européen des alliages et qui nient l'existence de marchés des alliages de spécialités mondiaux. Nous sommes convaincus que répondre aux préoccupations de la Commission Européenne rendrait impossible toute transaction créatrice de valeur. Dans l'intérêt de nos actionnaires, nous poursuivons notre stratégie et notre politique financière, et n'avons d'autre choix que de nous retirer de la transaction.
Dans le futur nous continuerons de nous appuyer sur notre bilan solide et sur nos propres mesures afin de faire face à un environnement de marché extrêmement difficile, tout en continuant à rechercher des opportunités créatrices de valeur."

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com