»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/05/2019 à 17h35 Antalis International -6,91% 0,862€

Antalis : la perte de l'exercice s'élève à 30 ME

Antalis : la perte de l'exercice s'élève à 30 ME
Antalis : la perte de l'exercice s'élève à 30 ME

(Boursier.com) — Les performances opérationnelles d'Antalis pour l'exercice 2018 s'inscrivent en ligne avec les derniers objectifs communiqués au marché soulignant la capacité de résistance du groupe dans un environnement économique complexe
Le chiffre d'affaires s'établit à 2.311 ME, en légère baisse de 1% en données comparables (-2,8% en données publiées). L'EBITDA ressort à 75 ME, en repli de 10,7% en données comparables (-11,5% en données publiées). La marge d'EBITDA est à 3,2% (-0,4 point).

Le groupe souligne la croissance de 3,5% de la marge brute en 'Emballage' qui représente avec la Communication Visuelle 37% de la marge brute totale du groupe (+2 points).

Le résultat opérationnel courant s'élève à 53 millions d'euros (-20,1%) à comparer à un résultat opérationnel courant de 66 millions d'euros au 31 décembre 2017 qui incluait un gain de 2 millions d'euros lié à une modification d'un régime de retraite (Suisse). En excluant ce gain et à taux de change et périmètre constants, le résultat opérationnel courant est en recul de 16,6%. Les autres produits et charges opérationnels s'élèvent à 44 millions d'euros, incluant principalement les coûts de restructuration et de refinancement.
Après prise en compte des frais financiers et de l'impôt, la perte de l'exercice s'élève à 30 millions d'euros à comparer à un bénéfice de 9 millions d'euros au 31 décembre 2017.
L'endettement financier net s'établit à 288 millions d'euros au 31 décembre 2018, en hausse de 40 millions d'euros par rapport au 31 décembre 2017. Cette augmentation s'explique notamment par l'incidence du refinancement, finalisé mi 2018.

Perspectives

Dans un contexte de ralentissement de la croissance mondiale et d'incertitudes économiques, en particulier au Royaume-Uni, l'activité d'Antalis devrait bénéficier de la croissance de l'Emballage soutenue par la mise en oeuvre de sa stratégie de spécialisation et de la résistance de l'activité en Communication Visuelle, en particulier dans le segment de l'impression grand format. Leur contribution à la marge brute totale d'Antalis devrait continuer de progresser. Dans le secteur Papiers, les hausses des prix de vente devraient permettre de compenser partiellement la poursuite de la baisse des volumes. Antalis devrait être affecté en 2019 par les difficultés de son fournisseur, Arjowiggins Graphic, qui représente environ 4% de la valeur totale de ses achats. Le processus de recherche d'un repreneur pour les activités d'Arjowiggins Creative Papers se poursuit et devrait lui permettre de continuer son activité.
Dans ce contexte, Antalis envisage différentes options alternatives qui lui permettront de continuer à servir ses clients. Sur l'exercice, Antalis devrait bénéficier de la poursuite de la réduction des coûts fixes liée à la flexibilisation de la chaîne logistique et de l'amélioration de la productivité commerciale. Compte tenu des incertitudes mentionnées ci-dessus, Antalis communiquera ses objectifs pour l'année 2019 lors de la publication des résultats opérationnels du 1er trimestre 2019.

Par ailleurs, Antalis poursuit, avec l'appui de la banque d'affaires Goldman Sachs, le processus de recherche d'une nouvelle structure actionnariale qui lui permettra de conforter la mise en oeuvre et le financement de son plan stratégique.

Hervé Poncin, Directeur général d'Antalis a déclaré : "En 2018, la croissance modérée de l'économie et l'augmentation significative des prix liée à l'envolée du prix de la pâte à papier ont pesé sur le marché de la distribution en Europe, principalement sur les volumes dans le secteur Papiers. Dans ce contexte, à périmètre et taux change constants, nos performances opérationnelles résistent bien. Notre chiffre d'affaires est en léger retrait à 2,3 milliards d'euros et notre marge d'EBITDA s'établit à 3,2%. Ces performances, en ligne avec les derniers objectifs communiqués au marché, reflètent les hausses des prix de vente, la gestion stricte des marges et la solide croissance de l'Emballage. La transformation de notre modèle économique continue de progresser, les secteurs de l'Emballage et de la Communication Visuelle représentant désormais 37 % de la marge brute totale du groupe, en augmentation de 2 points par rapport à 2017.".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com