»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/07/2018 à 17h35 Amundi -1,39% 58,280€
  • AMUN - FR0004125920
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Amundi : Yves Perrier n'anticipe pas une forte remontée des taux d'intérêt

Amundi : Yves Perrier n'anticipe pas une forte remontée des taux d'intérêt
Amundi : Yves Perrier n'anticipe pas une forte remontée des taux d'intérêt
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Directeur Général d'Amundi, Yves Perrier, ne craint pas une éventuelle remontée des taux d'intérêt, comme il le dit aujourd'hui dans une interview aux 'Echos': "Nous n'attendons pas de remontée violente des taux d'intérêt. En revanche, il faut s'attendre à plus de volatilité sur les marchés. Car l'environnement international est devenu plus risqué avec les tensions sur les prix de matières premières et la recrudescence des risques géopolitiques."

La BCE maintiendra un flux acheteur

Le DG du plus important gérant de fonds français souligne en outre que nous venons de vivre "plusieurs années de hausse des valorisations des actifs avec l'action des banques centrales." Et l'endettement qui va avec : "les investisseurs sont un peu schizophrènes : ils continuent à être positifs sur l'évolution des marchés en raison des perspectives de croissance toujours favorables mais ils savent également que le niveau d'endettement constitue une véritable épée de Damoclès."

Le resserrement annoncé de la politique monétaire de la BCE ne l'inquiète pas outre mesure. Il rappelle que si la BCE va abaisser ses achats de titres mensuels jusqu'à les rendre nuls, elle va continuer "à réinvestir les titres venant à maturité, maintenant ainsi un flux d'achats mensuels de titres souverains en 2019 et 2020. Par conséquent, nous n'anticipons pas une remontée importante des taux d'intérêt mais une hiérarchisation des 'spreads' (écarts de taux) plus marquée que celle que nous avons vue ces dernières années."

Brexit

A propos des conséquences du Brexit, Yves Perrier se félicite par ailleurs, du transfert de nombreux postes de banques anglo-saxonnes à Paris : "Les initiatives prises récemment pour renforcer la place de Paris, dont les atouts sont importants, vont dans le bon sens. Il faudra toutefois une action cohérente sur la durée pour gagner en compétitivité. Les coûts de revient et les charges sociales restent, par exemple, trop élevés."

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com