»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h35 Amoeba +1,03% 3,940€
  • AMEBA - FR0011051598
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Amoeba s'enflamme après les résultats d'étude

Amoeba s'enflamme après les résultats d'étude
Amoeba s'enflamme après les résultats d'étude

(Boursier.com) — Amoeba s'envole de 22% ce matin à 4,44 euros dans un volume représentant environ 4% du capital échangé. Le groupe a annoncé les résultats d'une étude laboratoire d'efficacité et de sécurité, dont les objectifs étaient d'évaluer le devenir des Legionella pneumophila une fois internalisées dans l'amibe libre Willaertia magna C2c Maky (substance active biocide) et de comparer les résultats avec le comportement de deux autres amibes libres.

A cette fin, la souche clinique Legionella pneumophila Philadelphia (ATCC 33152)et Willaertia magna C2c Maky (ATCC PTA-7824) ont été mises en contact à ratio égal pendant deux heures pour permettre l'internalisation des légionelles dans Willaertia magna C2c Maky (processus de phagocytose). Le niveau des légionelles internes a ensuite été suivi pendant 4 jours en utilisant la méthode de référence par culture.

En parallèle, le même protocole a été réalisé avec Willaertia magna Z503 (ATCC 50035) et Acanthamoeba castellanii (Douglas) Page (ATCC 30010) comme contrôles positifs, étant donné que ces deux autres amibes libres sont connues pour multiplier les légionnelles après ingestion et fortement représentées dans les tours Aéroréfrigérantes.

Chaque condition a été réalisée en double et répétée au moins trois fois au cours du temps, détaille Amoeba.

Les résultats de l'étude démontrent, dans les conditions expérimentales, une forte efficacité de Willaertia magna C2c Maky à éliminer les légionelles (au moins 90% des légionelles sont détruites en 24 heures et plus de 99,9% dans les 72 heures). Après 4 jours, les résultats montrent une absence complète de bactéries cultivables dans Willaertia magna C2c Maky infectées avec les légionnelles, démontrant l'absence de survie de ces légionnelles. Les résultats traduisent aussi une absence de multiplication des légionelles dans Willaertia magna C2c Maky, tout au long de l'étude. A contrario, les résultats montrent une multiplication des légionelles dans Willaertia magna Z503 et dans Acanthamoeba castellanii, résultats en conformité avec les publications scientifiques.

"Les résultats de cette étude démontrent donc que, dans les conditions expérimentales, toute bactérie Legionella pneumophila Philadelphia ingérée par l'amibe Willaertia magna C2c Maky est digérée. Cette digestion se fait sans multiplication ni survie de la bactérie pathogène à l'intérieur de l'amibe", indique le groupe.

"Cette étude a nécessité plus de 3 mois de préparation afin de tester les conditions, les méthodes de purification et les milieux réactionnels à utiliser. Ces résultats viennent compléter notre connaissance de Willaertia magna C2c Maky et démontrent non seulement l'efficacité de la substance active, qui détruit les légionelles, mais aussi un aspect de sécurité par l'absence de survie et de multiplication des légionelles internalisées. Cette absence de multiplication et de survie est à mettre en perspective avec le comportement d'autres amibes comme les Acanthamoeba, qui abondent dans les tours de refroidissement et multiplient les légionelles", conclut Fabrice Plasson, PDG d'Amoeba.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com