»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/10/2018 à 17h35 Amoeba -7,04% 3,630€
  • AMEBA - FR0011051598
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Amoeba : petit sursaut

Amoeba : petit sursaut
Amoeba : petit sursaut

(Boursier.com) — Amoeba remonte de plus de 5% ce lundi à 5,48 euros, après avoir annoncé les premiers résultats des essais en serre effectués avec son micro-organisme Willaertia magna C2c Maky en tant qu'agent de biocontrôle pour la prévention du mildiou sur la vigne. D'après Amoeba, les résultats des premiers tests in planta (sous serre) montrent un effet-dose très marqué de Willaertia magna C2c Maky dans un produit formulé. L'efficacité de plus de 90% du produit formulé sur le mildiou est à mettre en parallèle avec l'efficacité habituelle des agents de biocontrôle d'environ 50% en serre. Une nouvelle série de tests est planifiée sur 2018 afin de préparer les essais au champ prévus en 2019.

Ces tests en serre ont été réalisés par la société Conidia, expert indépendant reconnu dans le domaine des moisissures et leur résistance aux fongicides. Cette étape va permettre à Amoeba d'initier le dossier réglementaire et d'accélérer les discussions avec des acteurs du marché pour un potentiel partenariat.

"Comme indiqué par l'Institut Français de la Vigne et du Vin, le produit de biocontrôle qui se révèle le plus efficace n'apporte que 20 à 30% d'efficacité en champs. Notre niveau d'efficacité de 90% en serre nous permettrait, après validation en champs, de proposer une réelle alternative répondant aux besoins essentiels du marché. Cette étape est considérée comme un point d'inflexion majeur par les acteurs mondiaux pour se positionner en co-développement ou partenariat avec Amoéba. Devant ce succès sans précédent, nous ciblons d'autres germes affectant différentes cultures (tomate, pomme de terre, betterave...) afin d'élargir notre gamme", a déclaré le PDG d'Amoeba, Fabrice Plasson.

Coup de bambou

Portzamparc parle de "nouvelle encourageante pour le titre, qui démontre la capacité de la société à adresser d'autres marchés". Toutefois, "suite à la non approbation du biocide par le CPB, nous suspendons notre recommandation le temps de mettre à jour notre modèle de valorisation suite à cette décision". Attendue fin mai, l'opinion du Comité des Produits Biocides a finalement été divulguée fin avril par Amoeba... Et ce fut une mauvaise nouvelle avec une "non-approbation" de la substance active Willaertia magna C2c Maky. La sanction boursière a été violente sur un titre qui se rapprochait des 40 Euros début 2016.

L'opinion du comité devra être confirmée par la Commission Européenne à travers un règlement d'exécution selon la procédure réglementaire. Le règlement d'exécution est attendu courant du quatrième trimestre 2018. Et Amoeba veut encore croire à un revirement de situation. Il serait toutefois surprenant que la Commission Européenne ne suive pas les conclusions du comité spécialisé.
Amoeba pourrait alors demander une annulation de la décision auprès des juridictions compétentes européennes et faire une nouvelle demande auprès d'un autre Etat Membre. D'ici là, il faudra tenir et faire face avec une Trésorerie de 10 ME fin 2017, sachant que l'endettement d'Amoeba ressortait à 7,3 ME à la même date...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com