»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/04/2019 à 17h35 Amoeba -3,67% 2,360€
  • AMEBA - FR0011051598
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Amoéba : nouveaux progrès dans la protection des plantes

Amoéba : nouveaux progrès dans la protection des plantes
Amoéba : nouveaux progrès dans la protection des plantes

(Boursier.com) — La société Amoéba a annoncé que sa substance active, Willaertia magna C2c maky sous forme lysée, a une action élicitrice sur la vigne et une action directe par inhibition totale de la germination du mildiou de la vigne (Plasmopara viticola).

Amoéba explique que lorsqu'une plante est agressée par un pathogène, des récepteurs reconnaissent les signaux (molécules) émis par ce pathogène, ce qui déclenche une cascade d'événements intracellulaires conduisant à l'activation des systèmes de défense de cette plante et notamment la production d'hormones et de composés (protéines) anti-microbiens. Ces signaux sont appelés éliciteurs. L'apport de substances à activité élicitrice ou SDP (Stimulateurs de Défense des Plantes) est donc un moyen actuellement utilisé en biocontrôle pour protéger les cultures. Néanmoins, cette stratégie présente une efficacité variable selon les conditions environnementales. Les produits de biocontrôle sont donc généralement associés à des produits de protection des plantes ayant un effet direct sur le champignon pathogène.

Afin d'évaluer le caractère éliciteur de sa substance active, Amoéba a effectué, en collaboration avec la société Végépolys Innovation, des tests normalisés en qPFD (technique de biologie moléculaire quantifiant l'expression de 28 gènes de défense des plantes par dosage des ARN transcrits). Les résultats démontrent éliciteur aussi fort que le produit de référence (COS-OGA) sur les protéines PR (Pathogenesis Related protein) qui sont produites par la plante pour lutter contre les champignons phytopathogènes.

Parallèlement, afin de vérifier la présence d'une action directe sur le mildiou de la vigne (Plasmopara viticola), Amoéba a diligenté des tests en laboratoire auprès de la société Staphyt. Les résultats obtenus par une méthode de référence démontrent un effet direct sur le pathogène avec une inhibition totale de la germination des spores par contact avec la substance active. Dans l'état actuel des connaissances de la société, aucun agent de biocontrôle en substance naturelle commercialisé à ce jour ne possèderait une fonction élicitrice sur la vigne et une action directe d'inhibition de la germination du mildiou de la vigne.

"Combiner une action élicitrice forte sur la plante et une action directe sur le pathogène avec le même produit est une manière de proposer enfin au marché de la protection des plantes, un agent de biocontrôle dont l'efficacité aux champs pourrait être aussi élevée que les pesticides. C'est une alternative qui permettrait de réduire significativement l'emploi des pesticides conventionnels tout en protégeant le rendement de l'agriculteur", explique le PDG d'Amoéba, Fabrice Plasson.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com