»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/08/2018 à 15h37 Amoeba -0,53% 4,720€
  • AMEBA - FR0011051598
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Amoeba : le CPB confirme sa position sur biocide

Amoeba : le CPB confirme sa position sur biocide
Amoeba : le CPB confirme sa position sur biocide
Crédit photo © Amoeba

(Boursier.com) — L'opinion du Comité des Produits Biocides (CPB) relative à la demande d'Amoeba d'approbation de la substance active biocide Willaertia magna C2c Maky pour un usage en type de produit 11 (TP 11 - Produits de protection des liquides utilisés dans les systèmes de refroidissement et de fabrication) a été publiée sur le site web de l'Agence Européenne des Produits Chimiques.

L'opinion adoptée par le Comité des Produits Biocides est la non-approbation de la substance active Willaertia magna C2c Maky pour un usage en TP 11. Cette recommandation de non-approbation devra être confirmée par la Commission Européenne et repose sur deux éléments :
1) Le Comité a estimé que des risques inacceptables pour la santé humaine ne peuvent être exclus, en lien avec un effet 'Cheval de Troie' par lequel l'amibe agirait comme un réservoir pour des bactéries pathogènes.
2) Le Comité des Produits Biocides a également jugé que l'efficacité pour contrôler le développement des légionnelles [était] insuffisamment démontrée.

Dans le cas où la Commission Européenne suivrait la recommandation du Comité des Produits Biocides, la société déposera une demande d'annulation de la décision auprès des juridictions compétentes européennes, conjointement avec une demande de suspension de la décision.

La publication de l'opinion du CPB a sans surprise confirmé la conclusion de la session du 26 avril 2018. Pour moi, cette décision est toujours incompréhensible, notamment au regard des produits chimiques qui sont actuellement autorisés pour la même utilisation, et dont on sait de façon avérée qu'ils sont néfastes pour la santé et l'environnement. Nous ferons tout notre possible pour faire valoir nos droits si la Commission Européenne confirme l'opinion du BPC, que je considère en opposition avec des principes de base du droit français et européen, déclare Fabrice Plasson, Président Directeur Général d'Amoeba.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com