Cotation du 27/05/2022 à 22h15 Boeing +3,52% 132,230$
  • BA - US0970231058
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

American Airlines serait contraint de revoir ses ambitions, faute de Dreamliners

American Airlines serait contraint de revoir ses ambitions, faute de Dreamliners
American Airlines serait contraint de revoir ses ambitions, faute de Dreamliners
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — American Airlines pourrait réduire son programme estival long-courrier en raison du retard pris par Boeing dans la livraison de 787 Dreamliners. Citant des personnes familières avec le dossier et un projet de mémo interne de la compagnie aérienne, le 'Wall Street Journal' affirme que le transporteur américain ne volera pas jusqu'à Édimbourg, Shannon ou Hong Kong l'été prochain et réduira la fréquence des vols vers Shanghai, Pékin et Sydney. Il ne rétablirait également pas des vols saisonniers vers Prague ou Dubrovnik et retarderait le lancement de certaines routes, comme la liaison Seattle-Bangalore, qu'il avait annoncées avant la pandémie.

"Sans ces gros-porteurs, nous ne pourrons tout simplement pas voler autant à l'international que nous l'avions prévu l'été prochain, ou comme nous l'avons fait à l'été 2019", écrit Vasu Raja, 'chief revenue officer' d'American, dans le projet de mémo interne. Un porte-parole de Boeing a déclaré que le constructeur d'avions regrettait profondément "l'impact sur nos clients alors que nous travaillons sur le processus de reprise des livraisons de nouveaux 787". Selon les sources du WSJ, les livraisons du Dreamliner devraient reprendre d'ici le 1er avril 2022, au plus tôt, soit plus tard que prévu initialement.

Le transporteur basé à Fort Worth estimait initialement que ses capacités estivales internationales représenteraient 89% de celles prévalant avant la pandémie de coronavirus. Au lieu de cela, American Airlines devrait voler avec environ 80% de ses capacités 2019 au cours de l'été 2022 car il n'a pas assez d'avions gros-porteurs en raison des livraisons retardées de Boeing, précise l'une des sources. American Airlines comptait beaucoup sur les Dreamliners pour rebondir après avoir accéléré les retraits prévus de ses gros-porteurs vieillissants Boeing et Airbus. Il a reçu un nouveau Dreamliner lors d'une brève reprise des livraisons plus tôt cette année et, selon un dépôt réglementaire, en attendait 11 autres d'ici la fin de l'année... Il ne connait toujours pas la date de réception de ces appareils.

Si les clients de Boeing sont pénalisés par cette situation, l'avionneur américain est aussi logiquement affecté. D'ici le 1er avril prochain, Boeing devrait avoir jusqu'à 66 Dreamliners construits risquant d'être annulés dans le cadre de contrats d'achat d'avions qui permettent généralement aux acheteurs de se retirer sans pénalité si les livraisons ont un an de retard, selon le fournisseur de données aéronautiques 'Ascend by Cirium'. Boeing aurait ainsi commencé à contacter des clients potentiels pour évaluer leur intérêt pour les Dreamliners conçus à l'origine pour différents clients.

Depuis l'arrêt des livraisons de Dreamliner en octobre 2020, Boeing fait face à divers défauts de production ainsi qu'à plusieurs demandes des organismes de réglementation. Le stock d'appareils non livrés, plus de 100 unités, vaut plus de 25 milliards de dollars au prix catalogue.

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Boeing

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités