Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/09/2020 à 20h29 Amazon.com +4,65% 3 098,08$
  • AMZN - US0231351067
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Amazon : nouveau record à Wall Street, dopé par le coronavirus

Amazon : nouveau record à Wall Street, dopé par le coronavirus
Amazon : nouveau record à Wall Street, dopé par le coronavirus
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'action Amazon a fini mercredi à 2.307,68$ (+1,07%) à Wall Steet, inscrivant un sommet historique pour la 2e séance consécutive. Le titre a bondi de 13% en 3 séances et s'est envolé de près de 25% depuis le début de l'année, alors que l'indice Dow Jones a reculé de 17,6% sur la même période, plombé par la crise du coronavirus.

A contre-courant de la plupart des entreprises, Amazon profite pleinement de cette période exceptionnelle pendant laquelle les internautes, confinés chez eux pour lutter contre la propagation du Covid-19, multiplient les commandes en ligne. Pour répondre à cette demande massive, le groupe a indiqué lundi s'être fixé comme objectif d'embaucher 175.000 salariés en deux mois aux Etats-Unis.

Le groupe a ainsi déjà embauché 100.000 salariés aux Etats-Unis pour le seul mois de mars. En avril, le groupe compte recruter 75.000 personnes supplémentaires dans le pays, a-t-il précisé dans un communiqué publié lundi. Amazon prévoit aussi d'autoriser de nouveau les sites tiers à vendre certains produits non essentiels via sa plateforme.

La capitalisation boursière d'Amazon a atteint mercredi soir 1.148 milliards de dollars, en troisième place derrière Microsoft (1.307 Mds$) et Apple (1.240 Mds$), seuls autres membres de ce club très fermé des plus de 1.000 Mds$. Mais alors qu'Amazon est sur ses sommets historiques, Apple est encore à 15% de ses plus hauts niveaux et Microsoft à environ 7,5% de ses records.

Les entrepôts d'Amazon temporairement fermés en France

Les record boursiers d'Amazon contrastent avec les critiques qui fusent contre le groupe dans plusieurs pays concernant les conditions de travail de ses employés, qui s'estiment peu ou pas protégés des risques de contagion du Covid-19.

En France, le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) a ainsi frappé un grand coup mardi, en interdisant au groupe de vendre et de livrer des marchandises autres qu'"essentielles". La juridiction a estimé que la société a de façon évidente méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés. Elle lui enjoint de restreindre son activité pendant un mois aux produits alimentaires, d'hygiène et médicaux, sous peine d'une astreinte d'un million d'euros par jour de retard et par infraction constatée.

En réaction, Amazon a annoncé mercredi soir la fermeture temporaire de ses six entrepôts en France afin d'évaluer les risques liés au Covid-19. Un peu plus tôt, l'agence 'Reuters' avait cité un document interne affirmant que l'activité des six entrepôts français serait interrompue pendant au moins 5 jours, à partir de jeudi et au moins jusqu'à lundi prochain, "le temps de procéder à une évaluation des risques professionnels exigée par la justice française".

La filiale française du groupe américain a précisé dans un message publié mercredi soir sur son compte twitter qu'il allait faire appel du jugement du tribunal de Nanterre, se disant "perplexe quant à la décision rendue par le Tribunal".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !