Cotation du 23/07/2021 à 23h20 Amazon.com +0,51% 3 656,64$
  • AMZN - US0231351067
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Amazon continue de surfer sur la crise sanitaire

Amazon continue de surfer sur la crise sanitaire
Amazon continue de surfer sur la crise sanitaire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Amazon a fait état jeudi soir après la clôture de Wall Street d'un bénéfice net record sur la période janvier-mars, les consommateurs ayant continué à privilégier le commerce en ligne malgré la levée progressive des restrictions liées à la crise du coronavirus dans certains pays. Le cours de l'action Amazon a salué cette publication par un gain de 2% en début de séance, mais a ensuite fait l'objet de prises de bénéfices, terminant en léger recul de 0,11% à 3.467,42$ à Wall Street.

Le géant américain du e-commerce et des services "cloud" (stockage de données dans des centres de serveurs) a publié un bénéfice net de 8,7 milliards de dollars au 1er trimestre 2021, soit 15,79$ par action, plus du triple par rapport aux 5,01$ par action publiés au 1er trimestre 2020. Le consensus du cabinet FactSet tablait sur un bpa très inférieur, de 9,54$.

Les ventes ont atteint 108,52 Mds$ contre 75,45 Mds$ un an plus tôt (+44%), alors que les analystes anticipaient un chiffre de 104,51 Mds$.

Sur les 12 mois achevés au 31 mars, qui incluent l'essentiel de la crise du coronavirus, le groupe américain affiche un bénéfice net de 26,9 Mds$, un montant supérieur aux bénéfices cumulés des trois années pleines 2017, 2018 et 2019.

Pour le 2e trimestre en cours, Amazon reste optimiste et prévoit des ventes de 110 à 116 Mds$, contre 108,49 Mds$ anticipés par les analystes de FactSet. Cette projection tient compte de l'organisation d'un Prime Day (journée promotionnelle) pendant ce trimestre, a précisé le groupe. Il s'agirait du 3e trimestre consécutif de ventes supérieures à 100 Mds$ pour Amazon.

Forte croissance de l'e-commerce et du "cloud"

Le groupe a particulièrement profité de la reprise économique aux Etats-Unis au 1er trimestre. La division e-commerce en Amérique du Nord a représenté la majorité des ventes du groupe, à 64,37 Mds$ (+39% par rapport aux 46,13 Mds$ du T1 2020) pour un résultat opérationnel de 3,45 Mds$ (contre 1,31 Md$ en 2020). Les analystes visaient un profit opérationnel de 2,25 Mds$ en Amérique du Nord pour 63,12 Mds$ de chiffre d'affaires.

A noter que l'e-commerce à l'international a confirmé son retour aux bénéfices. Les ventes hors Amérique du Nord ont grimpé à 30,65 Mds$ (+60%!), générant un profit opérationnel de 1,25 Md$ contre une perte de 398 millions de dollars un an plus tôt. Wall Street s'attendait à des ventes de 28,14 Mds$ et à 145,7 M$ de profits.

La division "cloud" Amazon web services (AWS) a elle aussi fait mieux que prévu, dégageant un profit opérationnel de 4,16 Mds$ (+35% sur un an) pour des ventes de 13,5 Mds$ (+32%). Les analystes tablaient sur profit de 3,88 Mds$ et des ventes de 13,06 Mds$.

Les brokers saluent les comptes et relèvent leurs objectifs

De nombreux analystes financiers ont accueilli les comptes d'Amazon avec enthousiasme, relevant leurs objectifs de cours à 12 mois. La banque suisse UBS a ainsi relevé son objectif de cours à 4.350$, tandis que d'autres courtiers dont Susquehanna Financial et Citi ont décrit des comptes "solides".

Le courtier Stifel Nicolaus vise désormais 4.400$ (contre 4.000$ auparavant), Raymond James vise 4.125$ (contre 4.000$) et Wedbush table sur 4.300$ (contre 4.000$). Encore plus optimiste, JP Morgan Chase a relevé son objectif de cours sur Amazon à 4.600$ contre 4.400$, et Deutsche Bank est monté à 4.500$ contre 4.250$.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !