Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/10/2020 à 11h15 Alstom -0,77% 39,990€
  • ALO - FR0010220475
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Alstom : qu'en pensent les analystes ?

Alstom : qu'en pensent les analystes ?
Alstom : qu'en pensent les analystes ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les premiers commentaires d'analystes concernant les rumeurs d'intérêt de General Electric pour Alstom montrent que les professionnels jugent le scénario tout à fait crédible. En bourse le titre Alstom a gagné près de 18% peu après l'ouverture à 28,68 euros, ce qui démontre que le marché juge les bruits de couloirs propagés cette nuit par Bloomberg plausibles. Le groupe français s'est pour l'heure contenté de botter en touche en indiquant ne pas avoir eu vent d'un projet d'OPA le visant. Reste à savoir si cette posture est sémantique, et signifie juste que GE n'a pas encore formalisé d'offre mais que des négociations sont en cours, ou si elle décrit l'absence de contacts entre les deux sociétés, ce dont doute manifestement le marché.

Des sociétés complémentaires

Natixis juge une offre de General Electric plausible bien qu'inattendue à ce stade. Suffisamment crédible en tout cas pour que l'analyste Arnaud Schmit rehausse ce matin de "neutre" à "acheter" son opinion sur Alstom. Il met en avant les complémentarités industrielles et géographiques entre les deux sociétés, la capacité de financement colossale de l'américain et la position d'arbitre de Bouygues. Quant au prix, un niveau de 30 euros par action traduirait des multiples de haut de fourchette pour le groupe, depuis son retour à meilleure fortune, même si le spécialiste pense qu'une prime additionnelle est possible.

GE a certainement les moyens, et même des intérêts dans la plupart des métiers d'Alstom, indique pour sa part Alfred Glaser, chez Oddo, qui pense qu'un prix de l'ordre de 30,50 euros par action, tel que présenté par la rumeur, pourrait se défendre par des synergies potentielles. L'analyste note cependant que l'opération constituerait une très grosse acquisition, même quand on s'appelle GE, compte tenu notamment des effectifs d'Alstom.

Chez Aurel BGC, Tangi Le Liboux partage aussi le sentiment général selon lequel Alstom s'intégrerait bien dans GE. L'américain cherche à se recentrer sur ses activités industrielles et a récemment donné des signes d'intérêt pour une acquisition majeure, rappelle-t-il, jugeant qu'il ne serait pas surprenant, au regard des multiples boursiers actuels d'Alstom, que le cas du français soit examiné.

Hier soir, Bloomberg a annoncé que GE envisageait de prendre le contrôle d'Alstom pour l'équivalent de 9,4 milliards d'euros, 25% de plus que la capitalisation du groupe en bourse hier.

©2014-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !