Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/08/2020 à 23h20 Alphabet Class A +1,80% 1 507,24$
  • GOOGL - US02079K3059
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Alphabet : Google et Android pris dans la tourmente des sanctions contre Huawei

Alphabet : Google et Android pris dans la tourmente des sanctions contre Huawei
Alphabet : Google et Android pris dans la tourmente des sanctions contre Huawei
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les conséquences concrètes du décret anti-Huawei, signé la semaine dernière par Donald Trump, se manifestent parmi les sociétés américaines, à commencer par Google (Alphabet). Ainsi, le géant américain d'Internet a été amené à retirer sa licence Android à Huawei Technologies, pourtant numéro deux mondial des smartphones derrière le sud-coréen Samsung et devant l'américain Apple...

L'information, révélée dimanche par l'agence 'Reuters' a été confirmée lundi par le géant américain d'Internet. A court terme cependant, pour les smartphones Huawei déjà mis sur le marché, Huawei et Google ont assuré que rien ne changerait. Les appareils déjà vendus ou en stock continueront de fonctionner normalement sous Android, et pourront même de recevoir des mises à jour, notamment celles concernant la sécurité.

Lundi soir, le département américain du Commerce a précisé qu'il autorisait temporairement Huawei, jusqu'au 19 août, à conserver ses réseaux existants et à fournir des mises à jour logicielles pour les possesseurs de ses téléphones.

Toutefois, pour sa prochaine génération de smartphones, si Huawei (et son autre marque Honor) veut continuer à utiliser Android, il devra se contenter de la version open source et ne pourra donc y embarquer ni Google Play (le magasin d'applications d'Android), ni les autres services Google, comme Gmail, Maps ou encore YouTube. Le groupe chinois serait en train de préparer son propre système d'exploitation et son propre magasin d'applis, mais il risque de perdre au passage une partie de sa clientèle.

Pour Google, le divorce avec Huawei signifie une réduction de sa part de marché mondial des smartphones, où Android est actuellement le système d'exploitation de loin le plus installé, avec plus de 80% du marché mondial.

Les valeurs technologiques en berne sur les marchés boursiers

A la Bourse de New York, ces informations ont fait chuter lundi l'action Alphabet (-2% à la clôture) mais aussi Apple (-3,1%), qui pourrait pâtir d'éventuelles représailles sur le marché chinois...

En outre, le secteur des semi-conducteurs était en berne (-4% en clôture pour l'indice SOX de Philadelphie) : suite au décret anti-Huawei, de nombreuses sociétés américaines vont être amenées à cesser de vendre leurs produits au groupe chinois.

Selon les médias, les trois plus gros fondeurs américains, Intel (-3%), Qualcomm (-6%) et Broadcom (-6,1%), auraient ainsi également exclu Huawei de leur carnet de commande. Certaines entreprises européennes, dont Infineon (-4,8% à Francfort) et STMicroelectronics (-9% à Paris), seraient également sur le point de lui emboîter le pas.

Huawei et 79 filiales placées sur une liste noire

Donald Trump a signé la semaine dernière un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale. La Maison Blanche a justifié cette "urgence nationale" par les craintes d'espionnage. "Des adversaires étrangers exploitent de façon croissante des vulnérabilités dans les services et les infrastructures technologiques de l'information et de la communication aux Etats-Unis", a indiqué l'administration Trump dans un communiqué.

En plus de ce décret, Huawei et 70 de ses filiales ont été placées sur une liste noire, obligeant le groupe à demander une licence spéciale pour pouvoir acheter des pièces et composants électroniques américains.

Dans cette offensive contre Huawei qui dure depuis des mois, les Etats-Unis ont aussi demandé à leurs alliées de boycotter les équipements du groupe chinois, alors que la bataille fait rage pour le déploiement des réseaux 5G.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !