Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/08/2020 à 22h30 Alphabet Class A -0,35% 1 482,76$
  • GOOGL - US02079K3059
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Alphabet : +8,8%, le pire a été évité au 1er trimestre

Alphabet : +8,8%, le pire a été évité au 1er trimestre
Alphabet : +8,8%, le pire a été évité au 1er trimestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les marchés attendaient avec nervosité les résultats trimestriels d'Alphabet, la maison mère de Google, pour savoir à quel point ses recettes publicitaires ont été affectées par la crise du coronavirus. Les chiffres publiés mardi soir ont finalement un peu rassuré, et ont fait bondir le titre Alphabet de 8,89% mercredi à Wall Street, pour finir à 1.342,18$.

Le géant américain d'internet a ainsi annoncé après la clôture de Wall Street avoir réalisé au 1er trimestre un bénéfice net de 6,84 milliards de dollars (9,87$ par action) contre 6,66 Mds$ au 1er trimestre 2019 (9,50$ par action). Les revenus (hors coûts d'acquisition de trafic) ont grimpé à 33,7 Mds$ contre 29,48 Mds$ un an plus tôt (+14,3%).

Les analystes du consensus du cabinet Factset tablaient sur un bénéfice par action supérieur, de 10,71$ en moyenne, mais les revenus ont battu le consensus logé à 33,32 Mds$, même si ces attentes avaient été révisées en baisse ces dernières semaines pour tenir compte de l'impact de la crise du Covid-19.

Les recettes de "Google Cloud" et YouTube supérieures aux attentes

Les recettes publicitaires représentent plus de 80% des revenus d'Alphabet le solde provenant des activités "Google cloud" (location de serveurs de stockage de données) et du site de vidéo en streaming YouTube. Les revenus du cloud et de YouTube ont dépassé les attentes avec respectivement 2,78 Mds$ (+52%) et 4 Mds$ (+33,4%).

Ruth Porat, la directrice financière d'Alphabet, a décrit un trimestre marqué par "une forte performance pendant les 2 premiers mois, puis en mars nous avons subi une net ralentissement des ventes de publicités en ligne".

Mme Porat a ajouté que les ventes hors publicité étaient restées très solides tout au long du trimestre, surtout pour "Google Cloud". "Nous anticipons un deuxième trimestre difficile pour nos activités de publicité", qui sont en lien direct avec la situation macro-économique du pays, a-t-elle reconnu.

Début avril, le directeur général d'Alphabet Sundar Pichai avait indiqué aux employés que le groupe réduirait ses dépenses cette année, notamment en gelant les embauches.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !