Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/12/2019 à 17h37 Airbus Group (ex-EADS) -0,18% 124,000€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Airbus : rouge vif

Airbus : rouge vif
Airbus : rouge vif
Crédit photo © Airbus SAS

(Boursier.com) — Airbus reste sous pression ce mardi, en retrait appuyé de 2,5% à 126,6 euros. Le titre avait déjà reculé de 2,7% hier après trois séances précédentes clôturées dans le rouge. Outre le repli généralisé des marchés dans le sillage des nouvelles attaques de Donald Trump sur le front du commerce mondial, le géant de l'aéronautique est pénalisé par la dernière décision de l'OMC. L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a estimé que l'Union européenne continuait de subventionner Airbus de manière injuste.

Le groupe spécial de l'Organisation en charge de la mise en conformité a donc jugé que l'UE n'avait pas adopté de mesures appropriées afin d'éliminer les effets défavorables des subventions accordées à l'A380 et l'A350. Cela constituerait, selon l'OMC, une entrave décrite comme "réelle et substantielle" aux règles de concurrence... Si le régulateur ne juge plus que l'A380 a provoqué une baisse des ventes de Boeing, il considère toujours que le plus gros avion du monde continuera à réduire la part de marché de Boeing jusqu'à l'arrêt total de sa production, annoncé par Airbus pour la mi-2021. Concernant l'A350, l'organisation basée à Genève estime que l'appareil a à la fois pesé sur le chiffre d'affaires de Boeing et réduit les perspectives de part de marché de l'avionneur américain sur le marché des biréacteurs long-courriers.

Dans le cadre de ce contentieux vieux de 15 ans entre Airbus et Boeing, l'OMC a autorisé en octobre les Etats-Unis à taxer 7,5 milliards de dollars de produits industriels et agricoles importés d'Union européenne comme le vin français, le fromage italien ou le whisky écossais. L'UE attend une décision de l'OMC dans une affaire similaire concernant des subventions accordées à Boeing, qui doit être jugée au printemps, tout en appelant à un règlement international négocié du problème.

Cette annonce de l'OMC n'a pour le moment provoqué aucun ajustement du côté des analystes. Ce matin, Commerzbank, Morgan Stanley ou encore Exane BNP Paribas ont confirmé leur avis positif sur Airbus.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com