Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h36 Airbus Group (ex-EADS) +1,42% 69,300€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Airbus : nouvelles lourdes pertes, la production de l'A350 réduite

Airbus : nouvelles lourdes pertes, la production de l'A350 réduite
Airbus : nouvelles lourdes pertes, la production de l'A350 réduite
Crédit photo © Airbus SAS

(Boursier.com) — Airbus, qui a brûlé 4,4 milliards d'euros de cash au deuxième trimestre, espère ne pas consommer de trésorerie avant fusions et acquisitions et financements-clients au deuxième semestre. Le groupe européen a réalisé sur les trois mois clos fin juin une perte opérationnelle ajustée de 1,236 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires en repli de 55% à 8,317 MdsE. L'EBIT ajusté comprend 0,9 MdE de charges liées au Covid-19 et l'avionneur s'attend à enregistrer une charge de restructuration liée à la crise actuelle comprise entre 1,2 et 1,6 MdE. La perte nette ressort à 1,44 MdE. Des résultats légèrement inférieurs au consensus

A l'image de Boeing et son 787, Airbus a réduit la cadence de production de l'A350 à cinq appareils par mois, après l'avoir déjà ramenée de 9,5 à six en avril. La firme a livré 74 appareils sur le trimestre et 196 sur le semestre contre 389 un an plus tôt.

"L'impact de la pandémie COVID-19 sur nos finances est maintenant très visible au deuxième trimestre, avec des livraisons d'avions commerciaux au premier semestre qui ont diminué de moitié par rapport à l'année dernière", a déclaré Guillaume Faury, directeur général d'Airbus. "Nous avons calibré l'entreprise pour faire face au nouvel environnement de marché sur une base industrielle et la chaîne d'approvisionnement fonctionne maintenant conformément au nouveau plan. Notre ambition est de ne pas consommer de liquidités avant fusions et acquisitions et financement des clients au cours du second semestre 2020. Nous sommes confrontés à une situation difficile avec des incertitudes à venir, mais avec les décisions que nous avons prises, nous pensons être bien positionnés pour naviguer dans ces temps difficiles dans notre industrie".

Le groupe, qui a retiré ses objectifs 2020 en mars, explique que l'impact du Covid-19 sur l'activité continue d'être évalué et compte tenu de la visibilité limitée, notamment en ce qui concerne la situation de la livraison, ne publie aucune nouvelle guidance.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !