»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/04/2019 à 17h35 Airbus Group (ex-EADS) +1,01% 120,240€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Airbus/A380 : le remboursement des prêts gouvernementaux en question

Airbus/A380 : le remboursement des prêts gouvernementaux en question
Airbus/A380 : le remboursement des prêts gouvernementaux en question
Crédit photo © Airbus / P.Pigeyre / Master Films

(Boursier.com) — Airbus cède 1,4% à 111,2 euros après un mois de février guère reluisant du côté des commandes d'avions commerciaux. Le groupe européen a en effet reçu 4 petites commandes d'A220 le mois passé alors que les annulations ont atteint 99 unités, dont 40 A350-900. Coté livraisons, Airbus a expédié 42 appareils, dont 9 A350.

Un "partenariat à risque"

Par ailleurs, suite à l'annonce de l'arrêt du programme A380, 14 ans seulement après son entrée en service, la question du remboursement des prêts obtenus par l'avionneur auprès des Etats européens se pose. Airbus était en effet censé rembourser ces aides au fil des livraisons de l'appareil. Dans un entretien accordé au 'Financial Times', Tom Enders explique que les gouvernements ont signé pour soutenir le programme dans le cadre d'un "partenariat à risque". Le directeur général d'Airbus soulignant : "Le fait est qu'il s'agit d'un partenariat à risque et que ces prêts sont basés sur la promesse des gouvernements qui les accordent , et que si l'avion ne réussit pas, ils mettent l'argent en danger".

L'entreprise a obtenu de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne, de la France et de l'Espagne des millions d'euros de prêts. Airbus aurait remboursé une grande partie de cette somme, mais les montants exacts n'ont pas été divulgués. Le gouvernement allemand a déclaré plus tôt cette semaine qu'il "analysait les conséquences" de la décision d'Airbus concernant l'A380.

M.Enders a précisé qu'Airbus était heureux de discuter de la question avec les gouvernements concernés, mais a insisté sur le fait que "ce programme a fait beaucoup de bien aux contribuables européens" en générant des emplois et des taxes. Il a ajouté que le même arrangement avait grandement profité aux gouvernements sur le best-seller d'Airbus, l'A320.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com