»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/02/2019 à 16h40 Air France KLM -0,34% 10,140€

Air France: les pilotes votent ce mercredi sur l'accord salarial

Air France: les pilotes votent ce mercredi sur l'accord salarial
Air France: les pilotes votent ce mercredi sur l'accord salarial
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le directeur général du groupe Air France-KLM, Benjamin Smith, a annoncé que le projet d'accord sur les conditions de travail et la rémunération serait soumis dès ce mercredi au vote des pilotes d'Air France. Le texte devrait ensuite être soumis à référendum, a-t-il précisé devant la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale.
"Le travail que nous avons réalisé au cours des dernières semaines avec les pilotes aboutira, je l'espère, à un vote positif demain. Et si ce vote est positif, d'ici quelques semaines nous aurons le résultat (définitif, ndlr) après un référendum des pilotes", a expliqué M. Smith.

Lundi, le site de 'La Tribune' écrivait que la direction et le syndicat majoritaires des pilotes, le SNPL, s'étaient entendus vendredi sur les principes d'un accord susceptible de satisfaire les exigences d'augmentation salariale des pilotes, ainsi que les besoins de flexibilité du management du transporteur aérien dans le cadre de la mise en place d'une stratégie axée autour du segment premium.

Des recommandations favorables de brokers en début d'année

L'action Air France-KLM a gagné 7,7% depuis le début de l'année, soutenu par l'espoir d'un apaisement des relations sociales au sein de la compagnie aérienne et d'une amélioration de ses résultats... Mardi, la banque américaine Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre Air France-KLM de "pondération en ligne" à "surpondérer", avec un objectif de cours de relevé lui aussi, de 10,60 euros à 12 euros. Lundi, Davy Research était lui aussi passé de "neutre" à "surperfomance", en estimant que la nomination de Ben Smith en août "devrait jouer le rôle de catalyseur de l'amélioration des résultats".

En revanche, Deutsche Bank était passé à "vendre" Air France KLM la semaine dernière, en ne visant plus que 8 euros, contre 9,40 euros jusqu'ici. "Air France KLM a un potentiel de redressement très intéressant mais la faible marge de la société peut être un risque compte tenu d'un environnement macroéconomique moins favorable", a estimé la banque allemande.

Sur le front social, le 19 octobre dernier, un accord inter-catégoriel a été signé pour le personnel d'Air France comprenant une hausse générale des salaires rétroactive de 2% à compter du 1er janvier 2018, puis une autre revalorisation de 2% à partir du 1er janvier 2019.

Puis, le 10 janvier, un accord catégoriel a été signé avec les personnels navigants commerciaux (PNC) sur leurs conditions de travail, suivi, le lendemain d'un accord salarial pour les personnels au sol. Il reste désormais à conclure les négociations ouvertes en novembre avec les pilotes d'Air France et leur syndicat majoritaire, le SNPL.

Les grèves de 2018 ont coûté 350 millions d'euros

Au printemps dernier, le bras de fer entre les pilotes et l'ex-patron d'Air France KLM, Jean-Marc Janaillac, avait conduit à la démission de ce dernier début mai. Le PDG a quitté son poste après avoir perdu un référendum qu'il avait proposé aux salariés de la compagnie aérienne sur le projet d'accord salarial de la direction. Or, cette consultation, à laquelle plus de 80% des salariés ont participé, avait abouti au rejet du projet, à 55,44% des votes.

Ces négociations tendues avaient conduit à 15 jours de grève du personnel d'Air France entre février et mai 2018, dont le coût a été de l'ordre de 350 millions d'euros, a indiqué mi-janvier Ben Smith.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com