»
»
»
Consultation
Cotation du 22/05/2018 à 17h38 Air France KLM +2,15% 7,330€

Air France KLM sans pilote après la démission du PDG !

Air France KLM sans pilote après la démission du PDG !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le conflit social chez Air France se double désormais d'une crise de gouvernance... Le PDG Jean-Marc Janaillac a démissionné vendredi soir après avoir perdu le pari qu'il avait fait en proposant aux salariés de la compagnie aérienne de se prononcer par référendum sur le projet d'accord salarial de la direction.

Or, cette consultation, à laquelle plus de 80% des salariés ont participé, a abouti au rejet, à 55,44% des votes, du projet d'accord salarial. Logiquement, Jean-Marc Janaillac, qui avait lié son sort au résultat de ce scrutin, a immédiatement annoncé sa démission vendredi soir après l'annonce des résultats du référendum.

Jean-Marc Janaillac convoquera les conseils d'administration d'Air France KLM et d'Air France mercredi 9 mai et leur remettra sa démission. "Il leur appartiendra de prendre les mesures appropriées pour assurer la continuité du groupe et de la compagnie Air France pendant la période de transition", a indiqué Air France dans un communiqué.

Projet d'accord retiré, mais le préavis de grève des 7 et 8 mai maintenu

Dans le même temps, la direction a annoncé qu'elle retirait le projet d'accord controversé. Celui-ci proposait aux salariés 2% d'augmentation des salaires en 2018 puis une hausse de 5% sur les trois années suivantes. L'intersyndicale regroupant dix organisations réclamait une hausse de 5,1% des salaires pour la seule année 2018.

Du côté syndical, la satisfaction était de mise, vendredi soir, les organisations représentant les salariés ayant très peu apprécié le fait d'être court-circuitées par le référendum de la direction. Cependant, malgré le départ de M. Janaillac et le retrait du projet, les syndicats maintiennent leur pression.

Selon l'agence 'Reuters', qui cite plusieurs représentants de l'intersyndicale, le prochain préavis de grève déposé pour lundi 7 et mardi 8 mai est maintenu. Il s'agira des 14ème et 15ème journées de grève depuis février.

Lourdes pertes au 1er trimestre, la grève a coûté 75 millions d'euros

"Cette victoire du "non" prouve que nous sommes le vrai baromètre social de l'entreprise", a déclaré à 'Reuters' Christophe Malloggi, secrétaire général de Force ouvrière. L'intersyndicale d'Air France regroupe FO, le SNPNC, la CGT, l'UNSA, le Spaf, le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), Alter, Sud, la CFTC et le SNGAF.

En attendant, la grève perlée a largement pénalisé les résultats financiers de la compagnie aérienne au premier trimestre. Air France a ainsi annoncé vendredi une perte nette part du groupe de 269 millions d'euros au premier trimestre (là où les analystes n'attendaient "que" -98 ME), contre une perte nette de 143 ME sur la même période de 2017.

Le résultat d'exploitation s'est élevé à -118 millions d'euros (après -33 ME en 2017), incluant un impact lié aux grèves d'environ 75 ME. Le trimestre a été marqué par trois jours de grève, les 22 février, 23 et 30 mars. Quant au deuxième trimestre en cours, il est d'ores et déjà plombé par 10 autres journées de grève (sans compter les 7 et 8 mai à venir), ce qui devrait peser lourdement sur les comptes de ce 2ème trimestre...

Au T1, les coûts unitaires de la compagnie ont augmenté de 2,1% à taux de change, prix du carburant et charges de retraite constants, dont 1,7% imputables aux grèves.

A la Bourse de Paris, le cours de l'action Air France KLM a plongé vendredi de 8,5% en séance, après l'annonce des résultats financiers, avant de finir en recul de 2,86% à 8,096 euros à la clôture.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Air France KLM sans pilote après la démission du PDG !

Actualités Air France KLM

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com