»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/04/2019 à 17h02 Air France KLM -0,14% 10,440€

Air France KLM s'effondre après l'entrée de l'Etat néerlandais au capital

Air France KLM s'effondre après l'entrée de l'Etat néerlandais au capital
Air France KLM s'effondre après l'entrée de l'Etat néerlandais au capital
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — Coup dur pour Air France KLM ! Le transporteur, qui restait sur une série haussière de six séances, plonge de 12% à 11,1 euros en ce début de séance, enregistrant sa plus forte chute depuis novembre dernier. L'annonce surprise de l'entrée de l'Etat néerlandais au capital du groupe ravive les craintes de tensions entre les branches française et néerlandaise de la compagnie. Et ce alors que l'accalmie semblait enfin se dessiner après le renouvellement de Pieter Elbers à la tête de KLM.

"Obtenir une position équivalente à celle de l'Etat français"

"L'objectif est d'obtenir à terme une position équivalente à celle de l'Etat français", qui détient actuellement une participation de 14,3% dans le groupe, a dit Wopke Hoekstra lors d'une conférence de presse à La Haye. Le ministre néerlandais des Finances a précisé que cette démarche constitue "une étape décisive pour la protection des intérêts néerlandais". KLM, qui a fusionné avec Air France en 2004, et l'aéroport de Schiphol à Amsterdam sont d'une grande importance pour l'économie et l'emploi, a également déclaré le ministre. Selon lui, le gouvernement était préoccupé par le fait que les décisions sur la stratégie de KLM soient prises fréquemment au niveau de la société holding d'Air France-KLM basée à Paris.

Paris n'était pas au courant

"Je prends acte de cette prise de participation du gouvernement néerlandais, qui s'est faite sans information du conseil d'administration ni du gouvernement français", a réagi Bruno Le Maire, selon une déclaration transmise à la presse. "Je réaffirme mon soutien à la stratégie de l'entreprise et de son management. Il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu'Air France-KLM soit géré dans l'esprit de son intérêt social sans interférence étatique nationale".

Inquiétude chez les analystes

"La participation hollandaise ne nous rend pas plus positifs", affirme Bernstein. "Nous nous inquiétons sur le fait que ces intérêts divergents nationaux vont ralentir le groupe dans sa nécessaire restructuration". Pour ne rien arranger, Morgan Stanley a dégradé la valeur à 'pondération en ligne', estimant que la très belle performance de l'action depuis le début de l'année rend le ratio rendement/risque correctement valorisé.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com