»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h37 Air France KLM -3,38% 9,648€

Air France KLM : résultats 2016 supérieurs aux attentes, part à l'offensive en 2017

Air France KLM : résultats 2016 supérieurs aux attentes, part à l'offensive en 2017
Air France KLM : résultats 2016 supérieurs aux attentes, part à l'offensive en 2017
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Air France KLM dévoile, comme attendu, des résultats annuels en amélioration mais aussi supérieurs aux attentes du marché. Le groupe franco-hollandais a réalisé en 2016 un résultat opérationnel de 1,049 milliard d'euros (+269 ME sur un an) pour un chiffre d'affaires de 24,8 milliards d'euros, en baisse de 3,3%. L'EBITDA s'est élevé à 2,714 MdsE, en hausse de 327 ME et le bénéfice net ressort à 792 ME. Le consensus attendait respectivement un profit opérationnel de 998 ME, un résultat net à 415 ME, un Ebitda de 2,6 MdsE et un chiffre d'affaires de 24,79 MdsE. Enfin, le cash-flow libre d'exploitation après cessions a atteint 693 ME, en ligne avec l'objectif de la société. Air France-KLM a transporté 93,4 millions de passagers, soit une augmentation de 4,0%.

L'augmentation du résultat opérationnel est due principalement à l'effet favorable du carburant (-25,7% pour la facture carburant en 2016) ainsi qu'à la bonne performance en matière de coûts, tandis que la pression sur les recettes unitaires et le change ont eu un impact négatif. A noter encore une fois la nette surperformance de KLM par rapport à son homologue français. La compagnie néerlandaise a dégagé l'an passé un profit opérationnel de 681 ME (+297 ME), permettant à la marge opérationnelle d'atteindre 6,9%, quand dans le même temps Air France a dégagé un résultat d'exploitation de 372 ME (-54 ME) conduisant à un recul de 0,2 point de la marge à 2,4%.

Sur le seul quatrième trimestre, AF-KLM a dégagé un profit de 362 ME pour des revenus de 6,09 MdsE contre respectivement 16 ME et 6,02 MdsE attendus par les analystes. Le résultat opérationnel est ressorti à 94 ME contre 37 ME de consensus.

Au niveau des mois à venir, le groupe va accroître ses capacités de 3,0% à 3,5% en 2017, contre +0,7% seulement en 2016, afin de repartir à l'offensive sur le long-courrier et d'améliorer ses performances sur le moyen-courrier. Le transporteur prévoit parallèlement d'intensifier ses économies, promettant de réduire ses coûts unitaires d'au moins 1,5% cette année après une baisse de 1,0% en 2016 (-1,7% hors grève et charges liées à l'intéressement) en ligne avec son propre objectif.

La firme maintiendra également une politique d'investissements rigoureuse, avec un objectif de free cash-flow avant cessions positif en 2017. Le Groupe poursuit la réduction de son endettement net, avec un objectif de ratio dette nette ajustée/EBITDAR inférieur à 2,5 en milieu du cycle à fin 2020.

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com