Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 13h19 Air France KLM +12,51% 5,010€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Air France KLM recule, spéculations autour du renforcement du bilan

Air France KLM recule, spéculations autour du renforcement du bilan
Air France KLM recule, spéculations autour du renforcement du bilan
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — Air France KLM est sous pression en ce début de séance, en repli de 2,7% à 4,2 euros. Ce n'est pas un secret, la compagnie aura besoin de renforcer son bilan pour faire face à la crise actuelle et à une reprise qui tarde à se matérialiser avec les nouvelles vagues de Covid-19 à travers le monde. Malgré les milliards de prêts garantis déjà obtenus auprès des gouvernements français et néerlandais, le transporteur réfléchirait à lever 6 milliards d'euros supplémentaires. Selon les informations du 'Monde', la recapitalisation d'Air France-KLM pourrait se faire en deux étapes.

Dans un premier temps, la France et les Pays-Bas apporteraient respectivement 3 et 1 MdE d'ici la fin de l'année, puis 2 MdsE additionnels seraient levées sur les marchés au cours du premier trimestre 2021. L'opération pourrait prendre différentes formes : une augmentation de capital est évoquée tout comme l'émission de prêts dits "hybrides" ou d'"obligations perpétuelles" qui sont remboursables à la discrétion de l'emprunteur, bien que celui-ci doive payer des taux d'intérêt élevés. Quoi qu'il en soit, l'appel au marché viserait à maintenir l'équilibre existant entre les actionnaires et à éviter la nationalisation.

Réagissant à cette information, le ministère français des finances a déclaré : "Air France n'a pas besoin de liquidités à court terme". Ce dernier ajoutant que la France et les Pays-Bas étudient les meilleurs moyens d'avoir une structure de bilan suffisamment solide pour Air France-KLM.

Alors que l'été avait redonné espoir au secteur, l'explosion des nouveaux cas de coronavirus et les nouvelles mesures de restriction mises en place par les gouvernements pour contenir la pandémie ont douché les espoirs d'une reprise rapide. Chez AF, la direction qui prévoyait une activité en baisse, en décembre, de seulement 20% par rapport à 2019, s'attend désormais à un repli de 60%, souligne le quotidien. Selon ce dernier, la compagnie perdrait 15 millions d'euros par jour.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !