»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h35 Air France KLM -1,00% 9,862€

Air France KLM rechute, le SNPL ne signerait pas l'accord sur les salaires

Air France KLM rechute, le SNPL ne signerait pas l'accord sur les salaires
Air France KLM rechute, le SNPL ne signerait pas l'accord sur les salaires
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — Air France KLM retombe de 5,7% à 8 euros sur la place parisienne alors que la question des salaires au sein de la branche française ne sera pas réglée aussi rapidement qu'espéré par le marché. Alors qu'Air France aurait donné aux syndicats jusqu'à 15h pour signer un nouvel accord salarial, le SNPL, le principal syndicat de pilotes, refuse de valider cet arrangement.

"Aujourd'hui (vendredi), nous ne sommes pas en mesure de signer l'accord sur la hausse générale des salaires", a déclaré à l''AFP' Philippe Evain, président du SNPL Air France. "Les négociations catégorielles pour les pilotes ne sont pas terminées et on a besoin d'avoir une photographie complète de la situation pour signer l'accord sur la hausse générale des salaires".

Le SNPL se distingue une nouvelle fois

Benjamin Smith, le nouveau patron de la compagnie franco-néerlandaise, qui dirige aussi Air France jusqu'à la fin de l'année au plus tard, a proposé aux syndicats des hausses de salaires de 2% pour 2018 et aussi pour 2019 afin de solder le conflit qui a provoqué des grèves à répétition au premier semestre. La direction aurait également inclus dans l'accord des primes, notamment pour le personnel au sol, et l'ouverture dans la foulée de négociations avec les pilotes qui réclament toujours une augmentation additionnelle de leur rémunération. Des efforts qui ne semblent pas suffisants pour le SNPL. "Ce texte reste ambigu sur le sort de l'année 2019... C'est dommage, on n'est pas passé loin de l'unanimité", souligne Philippe Evain.

Les autres syndicats semblent satisfaits

D'autres représentants du personnel semblent eux satisfaits de ces propositions à l'image de la CFE-CGC, premier syndicat sur l'ensemble des personnels à Air France. "Les mesures nous semblent aller dans le bon sens, tant pour 2018 que 2019", explique à Reuters, Bernard Garbiso, secrétaire général de la CFE-CGC. "Les remontées sont plutôt positives au sein de notre organisation", a déclaré de son côté Christophe Dewatine, secrétaire général de la CFDT, premier syndical du personnel au sol à Air France.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com