Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/02/2021 à 17h37 Air France KLM +1,23% 5,578€
  • AF - FR0000031122
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Air France KLM : plus de 7 MdsE de pertes en 2020

Air France KLM : plus de 7 MdsE de pertes en 2020
Air France KLM : plus de 7 MdsE de pertes en 2020
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — Plombé par la crise du Covid-19, Air France KLM a essuyé une perte nette de 7,1 milliards d'euros en 2020. Un montant qui prend en compte une provision pour restructuration de -822 ME, une pour sur-couverture de carburant de -595 ME et une pour dépréciation de la flotte de -672 ME. Le résultat d'exploitation est déficitaire à hauteur de 4,5 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires en chute de 59,2% à 11,09 MdsE. Le trafic passagers a fondu de 67,3%.

Sur le seul quatrième trimestre, le déficit opérationnel s'établit à 1,13 MdE pour des revenus de 2,36 MdsE (-63,5%). L'Ebitda atteint -407 ME et la perte nette ressort à 1 MdE.

Le Groupe a généré un cash-flow libre d'exploitation ajusté en 2020 de -5,7 milliards d'euros, soit une baisse de 5,3 MdsE par rapport à l'année dernière, qui s'explique principalement par une baisse du cash-flow net provenant de l'exploitation de 6,7 MdsE, partiellement compensée par une réduction des investissements nets de 1,4 MdE.

Depuis le début de la crise, Air France KLM et Transavia ont procédé à 2,3 milliards d'euros de remboursements aux clients dont 0,8 MdE au cours du quatrième trimestre.

En raison des confinements et des restrictions de voyage toujours en vigueur, le groupe prévoit un premier trimestre 2021 difficile, avec un EBITDA inférieur à celui du quatrième trimestre 2020. La visibilité sur la reprise de la demande est toujours limitée car les réservations des clients sont beaucoup plus orientées court terme et dépendent aussi fortement des restrictions de voyage imposées tant sur le réseau long-courrier que moyen-courrier.

Dans ce contexte, le Groupe s'attend à une capacité en sièges-kilomètres offerts à l'indice 40 environ pour Air France-KLM au premier trimestre 2021 par rapport à 2019 pour l'activité Réseaux passage en raison de l'environnement négatif. Le groupe augmentera progressivement sa capacité jusqu'à l'été 2021 et s'attend à une reprise du trafic au cours des deuxième et troisième trimestres 2021 grâce au déploiement du vaccin.

Le groupe Air France-KLM continue de travailler sur des solutions de quasi-fonds propres et de fonds propres afin de renforcer son bilan et attend des progrès dans les semaines à venir. Les discussions se poursuivent avec la Commission Européenne dans le " cadre temporaire " (TF). A ce sujet, Frederic Gagey, directeur financier de la compagnie, a déclaré: "c'est une question de jours ou de semaines, pas de mois... Nous ne sommes pas dans une situation trop difficile, nous avons encore du temps. Il n'y a pas d'urgence".

Au 31 décembre 2020, le groupe dispose de 9,8 milliards d'euros de liquidités et de lignes de crédit, alors que la dette nette était de 11 MdsE. Le management prévoit des besoins de liquidités en 2021 avec : un besoin en fonds de roulement négatif au premier trimestre, influencé par des paiements différés et un niveau de nouvelles réservations très faible ; des dépenses d'investissement avant prise en compte des financements flotte de 2 MdsE ; un montant de 0,5 MdE pour les restructurations.

La crise du Covid-19 a un impact sans précédent sur le trafic. Afin d'anticiper cette baisse du traffic, le Groupe estime que le nombre d'avions en 2022 sera inférieur de 7% au nombre d'avions en 2019. Il s'attend à ce que la capacité en SKO ne revienne aux niveaux de 2019 qu'en 2024. Fin 2020, le Groupe est parvenu à réduire le nombre d'ETP (emploi temps plein) de 10% par rapport à décembre 2019. Dans les années à venir, le nombre d'ETP diminuera encore d'environ 6.000 ETP. La réduction des ETP, supporté par d'autres initiatives de transformation, feront baisser le coût unitaire de 8 à 10% une fois que la capacité sera revenue aux niveaux de 2019.

L'ambition financière à moyen terme du groupe est maintenue avec un cash flow libre d'exploitation ajusté positif en 2023. L'objectif de la marge opérationnelle à moyen terme est toujours estimé à 7 à 8%, mais sans date précise. Un objectif qui avait déjà été retardé d'un an, à 2025, en juillet dernier.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !