»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/06/2019 à 15h43 Air France KLM -4,83% 7,840€

Air France-KLM pique du nez, les pertes se creusent

Air France-KLM pique du nez, les pertes se creusent
Air France-KLM pique du nez, les pertes se creusent
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Avis de tempête surAir France-KLM... Le titre finit la semaine dans le rouge vif (-3,5%) pour revenir sous les 10 euros ce vendredi, dans le sillage de comptes du 1er trimestre 2019 en berne. Le transporteur franco-néerlandais a vu sa perte opérationnelle se creuser, passant de -185 à -303 millions d'euros, une performance plus dégradée que prévu (le consensus anticipait un déficit de 250 ME), sous l'effet de l'inflation des prix du kérosène et dans un contexte de surcapacités sectorielles, lesquelles ont plombé la recette unitaire du groupe. L'effet calendaire, lié au décalage de Pâques par rapport à 2018, s'est aussi avéré pénalisant sur l'activité et les résultats d'AF-KLM.

Abaissement des coûts

La direction du groupe a malgré tout insisté sur les efforts de réduction des coûts et l'amélioration du bilan sur le trimestre écoulé, en rythme annualisé. A fin mars, la dette nette du groupe pointait à 5,8 milliards d'euros, soit une baisse de 403 millions d'euros, avec un ratio Dette nette/EBITDA stable à 1,4x par rapport au 31 décembre 2018. l'objectif pour l'ensemble de 2019 reste inchangé avec un levier financier escompté en-dessous de 1,5 fois l'Ebitda. S'agissant des autres projections annuelles, AF-KLM prévoit une augmentation de la facture carburant de 650 millions d'euros à 5,6 milliards d'euros, sur la base des courbes à terme au 26 avril 2019. Le groupe prévoit en outre un plan d'investissement de 3,2 milliards d'euros pour l'année 2019.

Journée investisseurs en vue

"Comme nous l'avions anticipé, le transport aérien européen et le groupe Air France-KLM ont évolué dans un environnement de marché complexe au premier trimestre, a concédé Benjamin Smith, Directeur général d'AF-KLM. L'exercice a été marqué par une importante hausse des capacités pendant une période creuse conduisant à une pression sur la recette unitaire. Dans ce contexte, le groupe a poursuivi ses efforts de réduction de ses coûts unitaires et a bénéficié du travail mis en place pour renforcer son positionnement." Et d'ajouter : "Ces éléments, couplés à une perspective plus favorable de l'offre de l'industrie cet été nous font anticiper une amélioration de la tendance pour le reste de l'année et confirmer notre objectif annuel. Nous organiserons une journée investisseurs en novembre 2019 pour présenter les orientations stratégiques du groupe."

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com