Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/11/2019 à 17h35 Air France KLM +2,20% 10,445€

Air France KLM : la fin de l'histoire semble actée pour Joon

Air France KLM : la fin de l'histoire semble actée pour Joon
Air France KLM : la fin de l'histoire semble actée pour Joon
Crédit photo © air france

(Boursier.com) — Ce n'est pas une réelle surprise. Malgré les derniers bruits de couloir, Joon devrait disparaître seulement un peu plus d'un an après sa création. Selon les informations de 'La Tribune', "Joon va être absorbée par Air France dans le cadre d'une fusion-absorption". Le site, qui évoque des sources concordantes, précise qu'un "accord sur l'intégration des hôtesses et stewards de Joon au sein d'Air France est sur le point d'être signé entre la direction et les syndicats de personnels navigants d'Air France". Les PNC, qui se plaignaient de leur rémunération et de leurs conditions de travail chez Joon, "entreront au niveau de rémunération des embauchés d'Air France et bénéficieront des conditions de travail en vigueur dans la maison-mère". De quoi satisfaire les syndicats.

Coûts en question

En revanche, la question de la rentabilité pour le groupe Air France se pose puisque cette intégration de Joon à sa maison-mère gonflera les coûts de la compagnie, déjà supérieurs à ceux de la plupart de ses concurrents européens. Et ce alors que Joon avait justement été créée pour exploiter les nombreuses lignes moyen et long-courrier non rentables d'AF....

Le haut de gamme avant tout

Pour mieux absorber ces coûts, Benjamin Smith, le grand patron du transporteur, semble tout miser sur le haut de gamme. "Nous faisons clairement le choix d'orienter notre stratégie sur ce segment "Premium". Les clients "Premium" sont les plus convoités par l'ensemble des compagnies, aussi ils ont de nombreuses opportunités de voyage, nous choisissons de nous recentrer sur ce segment de clientèle, cela représente un challenge pour nous", a déclaré le dirigeant, dans un courrier envoyé ce mercredi 9 janvier aux salariés, dont La Tribune a eu accès.

Un pari qui s'annonce difficile mais qui a le mérite de rendre plus lisible l'offre d'Air France.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com