Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/12/2020 à 19h03 AIG - American International Group +3,12% 39,640$
  • AIG - US0268747849
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

AIG : le bras de fer sur les bonus va se poursuivre en justice !

AIG : le bras de fer sur les bonus va se poursuivre en justice !

(Boursier.com) — Malgré les huées et les pressions, l'assureur AIG fait pour l'instant la sourde oreille sur la question des bonus... Hier, l'ex-leader mondial de l'assurance, sauvé de justesse par l'Etat américain, a refusé de communiquer au Procureur de New York les noms des bénéficiaires de primes de 165 Millions de Dollars, qui font partie d'une enveloppe globale de 450 M$ prévue pour 2009.

Andrew Cuomo, l'"Attorney General" de New York, avait exigé des détails avant 16H00 locales, mais il n'a rien vu venir !... Il devrait désormais émettre une convocation officielle ("subpoena") afin d'obliger l'assureur à communiquer les noms, les emplois et les performances des destinataires de ces primes.

Lors d'une conférence téléphonique, Cuomo a estimé hier que dans le cas d'AIG, "le concept même de 'prime de performance' est une contradiction flagrante" étant donné les pertes et la quasi-faillite du groupe. Pour l'instant, il n'a pas indiqué s'il avait trouvé un moyen légal de récupérer ces sommes et de bloquer les versements à venir, dans la mesure où ils ont été distribués dans le cadre de contrats légalement valides...

Andrew Cuomo se trouve d'ailleurs confronté au même problème chez Bank of America, au sujet de primes de 3,6 Mds$ versées aux dirigeants de Merrill Lynch en décembre 2008, juste avant l'acquisition de la banque d'affaires par BoA.

Depuis hier, cette nouvelle affaire de bonus chez AIG indigne l'Amérique, jusqu'au président Barack Obama lui-même, qui a demandé à ce que tout soit légalement mis en oeuvre pour bloquer le versement de ces sommes... Rappelons que AIG a perdu près de 100 Mds$ en 2008 et a bénéficié de plus de 170 Mds$ d'aides publiques depuis septembre 2008. De plus, les primes en question sont destinées à la filiale londonienne d'AIG spécialisée dans les instruments financiers complexes, ceux-là mêmes qui ont causé l'effondrement du groupe !

Selon le quotidien britannique 'The Times' du jour, 7 responsables londoniens d'AIG Financial Products (AIGFP) auraient ainsi reçu au moins 3 Millions de Dollars chacun, et au total, 400 employés de cette filiale devaient se partager les 450 M$ prévus cette année...
Outre l'affaire des bonus, l'Amérique a aussi du mal à digérer le fait que le sauvetage d'AIG ait permis de dédommager des banques, notamment européennes, pour un montant total supérieur à 90 Mds$ puisé dans l'aide publique. Les banques françaises Société Generale (11,9 Mds$), [US:]BNP Paribas[:US] (4,9 Mds$) et Calyon (2,3 Mds$) comptent parmi les bénéficiaires de ces versements, qui ont été réalisés conformément aux contrats signé avec AIG. Toutefois, le fait que les fonds provenaient des caisses du Trésor américain fait grincer bien des dents outre-Atlantique...

©2009-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !