Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/11/2020 à 22h15 AIG - American International Group -2,10% 40,120$
  • AIG - US0268747849
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

AIG : +84% à Wall Street

AIG : +84% à Wall Street

(Boursier.com) — AIG flambe de 84% désormais à 92 cents sur le Nyse. L'assureur new-yorkais, détenu à 80% par le gouvernement américain, a détaillé l'utilisation faite des aides publiques. Plus de 100 Mds$ de fonds des plans de renflouement des autorités américaines ont servi à couvrir les paiements collatéraux d'AIG aux banques et municipalités, mais les fonds publics ont aussi permis d'annuler des contrats dérivés ou de remplir les obligations sur le segment des prêts securities.

A la lecture des listes divulguées par AIG, la majeure partie des grandes banques US et européennes est représentée. Mais c'est Goldman Sachs qui a le plus profité des paiements d'AIG, avec 12,9 Mds$. Bank of America et Merrill Lynch ont ensemble reçu 12 Mds$, suivis par Société Générale qui a obtenu pratiquement la même somme, puis Deutsche Bank (11,8 Mds$). Les paiements d'AIG aux municipalités ont totalisé 12,1 Mds$. AIG explique qu'il reconnaît l'importance d'un haut degré de transparence à propos de l'utilisation des fonds publics.

D'après MarketWatch, le reste des 173 Mds$ d'aides publiques reçues par AIG a servi au remboursement de la dette, au renforcement des niveaux de capitaux de certaines entités, et au financement de véhicules créés spécifiquement pour se débarrasser de contrats dérivés.

Les annonces interviennent par ailleurs en pleine controverse sur les paiements de bonus d'AIG, avec 450 M$ environ octroyés aux employés de l'unité ayant pourtant amplement contribué aux difficultés de l'assureur.

Le Président américain Barack Obama est intervenu ce lundi à propos des fameux bonus octroyés aux traders de l'assureur new-yorkais AIG (American International Group). Obama entend utiliser tous les moyens légaux pour bloquer les bonus qui font scandale, alors qu'AIG a déjà reçu plus de 170 Mds$ d'aides fédérales. "C'est une Société qui se trouve dans la détresse financière en raison de l'imprudence et l'avidité", a lancé Obama à propos d'AIG. "Comment justifient-ils cet outrage aux contribuables qui maintiennent la compagnie à flots ?".

©2009-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !