»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/10/2018 à 17h35 Agrogeneration -6,85% 0,272€
  • ALAGR - FR0010641449
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Agrogénération : publication des comptes semestriels

Agrogénération : publication des comptes semestriels
Agrogénération : publication des comptes semestriels
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires d'Agrogénération du 1er semestre 2018 s'élève à 17,4 ME, en hausse de 6 ME par rapport au 1er semestre 2017. Cette forte augmentation s'explique par des volumes vendus plus importants (95.000 tonnes contre 66.000 tonnes au 1er semestre 2017), correspondant à la vente des récoltes en stock au 31 décembre 2017.

La marge brute ressort à 6,7 ME contre 10,4 ME au 1er semestre 2017, en baisse de 3,7 ME. Cette variation s'explique comme suit :
- (4,2) ME liés à la moindre performance des récoltes précoces (mise en évidence dans la variation de la juste valeur des actifs biologiques), hors effet de change
- +0,9 ME liés à l'augmentation des volumes vendus au début de l'année (nette des coûts associés)
- (2,3) ME liés l'impact négatif des variations de change
- +1,9 ME liés à l'application de la norme IFRS 16
Les frais généraux et administratifs ressortent à 4,7 ME, contre 5,6 ME au 1er semestre 2017, soit une diminution de 0,9 ME qui s'explique principalement par la baisse des frais de personnel. Les autres produits et charges s'élèvent à (0,2) ME contre (1,5) ME au 1er semestre 2017. Cette variation est imputable aux frais non-récurrents en 2017 liés notamment aux cessions d'actifs.

Par conséquent, le résultat opérationnel s'élève à 1,9 ME contre 3,4 ME au 1er semestre 2017, en baisse de 1,5 ME (et en baisse de 3,4 ME avant IFRS 16). L'EBITDA s'élève à 6,3 ME contre 6 ME au 1er semestre 2017. Hors impact de la norme IFRS 16 (+3,8 ME), l'EBITDA est en repli de 3,4 ME.

De la même manière, retraité de l'impact de la norme IFRS 16 (-1,5 ME), le résultat financier s'élève à 1,5 ME contre (3,6) ME au 1er semestre 2017, grâce à l'effet combiné d'une baisse du coût de la dette (pour un montant de 0,9 ME) et d'un effet de change positif significatif. Cet effet, principalement non cash, reste volatil et ne doit pas être extrapolé sur la fin d'année.

Au final, le résultat net s'élève à 1,8 ME au 30 juin 2018, en prenant en compte un ajustement positif de 0,4 ME lié à la norme IFRS 16, contre (0,3) ME au 30 juin 2017.

Structure financière

La dette nette du Groupe s'élève à 76,8 ME fin juin 2018. Retraitée de l'impact de la norme IFRS 16 et des dettes locatives relatives à la part additionnelle non contractuelle des loyers (pour un montant de 31,7 ME), la dette nette est à un niveau similaire à l'exercice précédent, marquée par une diminution continue de la dette structurelle qui reflète l'arrivée à échéance de l'OSRANE fin mars 2019. L'adoption de la norme IFRS 16 n'a pas eu d'incidence cash et la trésorerie de fin de période s'élève à 1,3 ME.

Perspectives

Comme annoncé précédemment, AgroGeneration ne pourra pas atteindre sa performance passée en EBITDA cette année. L'impact négatif de la moindre performance des récoltes précoces de 9 ME, comme annoncé précédemment, a déjà été partiellement comptabilisé dans les états financiers semestriels. Le Groupe confirme qu'il ne pourra pas compenser cette perte à la fin de l'année.

Après une année d'investissement et de modernisation de son parc de machines, les investissements seront limités au minimum et le Groupe sera attentif à la gestion et au financement de son besoin en fonds de roulement.

Pour la prochaine campagne agricole, AgroGeneration poursuivra sa relation historique avec Alfa-Bank Ukraine tout en tirant profit des alternatives proposées, notamment avec Quadra Commodities (contrat de prépaiement), et European High Growth Opportunities (ORNANE).

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com