Cotation du 29/11/2021 à 23h20 Apple +2,19% 160,240$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Affaire Pegasus : Apple attaque NSO en justice

Affaire Pegasus : Apple attaque NSO en justice
Affaire Pegasus : Apple attaque NSO en justice
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Apple est monté au créneau, mardi contre la start-up israélienne, NSO, qui fabrique le logiciel d'espionnage Pegasus, mis en cause l'été dernier suite aux révélations d'un consortium de 17 médias internationaux.

La firme à la pomme a annoncé avoir déposé une plainte contre NSO et avoir demandé au tribunal d'interdire définitivement les programmes de NSO sur ses appareils et ses services. "Sur le marché de l'électronique grand public, les appareils d'Apple sont les plus sûrs, mais les entreprises qui développent des logiciels espions pour le compte d'Etats sont devenus encore plus dangereux", a ainsi déclaré Craig Federighi, le vice-président d'Apple, chargé des logiciels.

"Même si ces menaces pour la cybersécurité n'affectent qu'un petit nombre de nos clients, nous prenons au sérieux toutes les attaques contre nos utilisateurs", a-t-il ajouté. En septembre, Apple avait dû réparer en urgence une faille informatique que Pegasus était capable d'exploiter pour infecter les iPhone.

Selon l'enquête menées par le consortium de médias, Pegasus aurait permis d'espionner les numéros plusieurs personnalités publiques, y compris le président français Emmanuel Macron. Le programme de cybersurveillance aurait aussi permis d'espionner les numéros de journalistes, hommes politiques, militants ou chefs d'entreprise de différents pays. L'entreprise, placée début novembre sur liste noire américaine, dément ces accusations. Suite à cette affaire, NSO a dû reporter ses projets d'introduction en Bourse à 2023 au plus tôt.

En juillet, lorsque l'affaire a éclaté, Amazon avait réagi en bannissant NSO des serveurs de sa filiale d'hébergement dans le "cloud", Amazon Web Services. "Lorsque nous avons appris la nature de ces activités, nous avons agi rapidement pour fermer toutes les infrastructures et les comptes concernés", avait expliqué AWS.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !