Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 14h16 Adux (ex-Hi-Media) -1,94% 1,265€
  • ADUX - FR0012821890
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

AduX : une bonne nouvelle...

AduX : une bonne nouvelle...
AduX : une bonne nouvelle...

(Boursier.com) — Azerion Holding obtient gain de cause auprès de l'AMF ! Le gendarme des marchés financiers a en effet accepté la demande de dérogation de la société de droit néerlandais de déposer un projet d'offre publique visant les actions d'Adux, dans le cadre d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription.
Azerion détient 941.617 actions AduX, représentant autant de droits de vote, soit 25,60% du capital et 23,81% des droits de vote. Il est envisagé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant de 5 millions d'euros afin de pallier les difficultés financières de la société avant le 31 décembre 2019.

Azerion s'est engagée à souscrire à l'opération envisagée à titre irréductible à hauteur de sa participation au capital, et à titre réductible à hauteur au minimum de 75% du montant de ladite augmentation de capital. A l'issue de l'augmentation de capital, dans l'hypothèse où le prix d'émission serait de 1,50 euro par action, prix minimum compte-tenu de la valeur nominale des actions, et aucun autre actionnaire de la société ne souscrirait à ladite augmentation de capital, Azerion viendrait à détenir 3.441.617 actions représentant autant de droits de vote, soit un maximum de 55,70% du capital et 53,32% des droits de vote d'AduX, précise l'AMF.

Situation précaire

Compte tenu de la situation financière précaire de l'entreprise, le régulateur a ainsi accepté qu'Azerion ne soit pas dans l'obligation de déposer un projet d'OPA sur le groupe même s'il venait à franchir le seuil des 30% du capital... A l'appui de sa demande, Azerion a fait valoir que la situation financière d'AduX est caractérisée notamment par des résultats opérationnels, et des résultats nets, négatifs depuis plusieurs exercices ; l'ouverture le 1er avril 2019, renouvelée le 30 septembre 2019, d'une procédure de sauvegarde au bénéfice de sa filiale Quantum SAS, et qu'il en résulte une incertitude sur la continuité d'exploitation de la société, telle qu'indiquée par la société dans les rapports financiers annuel 2018 et semestriel au 30 juin 2019...

Portzamparc parle de "bonne nouvelle qui devrait redonner des marges de manoeuvre au groupe"... L'analyste attend cependant les résultats de l'opération pour avoir plus de visibilité sur la situation financière du groupe et reprendre une recommandation sur le dossier. Le titre cède 2% ce mercredi de retour sur les 1 euro, tout rond.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !