Cotation du 22/09/2021 à 17h35 Adocia -0,61% 9,720€

Adocia : la consommation de trésorerie pour les 6 premiers mois de l'année s'élève à 7,4 ME

Adocia : la consommation de trésorerie pour les 6 premiers mois de l'année s'élève à 7,4 ME
Adocia : la consommation de trésorerie pour les 6 premiers mois de l'année s'élève à 7,4 ME
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Adocia , société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d'autres maladies métaboliques, annonce aujourd'hui ses résultats financiers pour le semestre s'étant terminé le 30 juin 2021.
"Notre stratégie repose sur les développements avancés de notre insuline ultra-rapide en Chine et les études initiées sur nos combinaisons d'insulines et d'amyline, dont les performances escomptées pourraient significativement améliorer les traitements des patients diabétiques", commente Gérard Soula, Président Directeur Général d'Adocia. "En parallèle, les premiers résultats obtenus dans les domaines de la thérapie cellulaire et de l'obésité sont très prometteurs."

Le chiffre d'affaires de 0,4 million provient essentiellement du contrat avec Tonghua Dongbao (THDB). Il reflète les prestations prévues au contrat pour le transfert et le développement des produits licenciés (BioChaperone Lispro et BioChaperone Combo) ainsi que des prestations de recherche complémentaires effectuées à la demande du partenaire.
Les autres produits opérationnels de 2,2 millions d'euros sont constitués essentiellement du crédit d'impôt recherche généré sur les dépenses de l'exercice 2021.
Les charges opérationnelles sur les 6 premiers mois de 2021 s'élèvent à 12,2 millions d'euros, en diminution de 2,5 millions d'euros par rapport à la même période 2020. Cette diminution provient d'une part de la baisse des dépenses précliniques et cliniques et d'autre part de la baisse des dépenses internes et notamment les charges de personnel, en lien avec la baisse des ETP sur la période concernée.
Des charges financières de près de 1 million d'euros liées aux intérêts générés sur les emprunts.

La perte nette avant impôt, compte tenu des éléments ci-dessus, s'élève à 10,6 millions d'euros comparé à 11,9 millions d'euros l'an dernier sur la même période.
La position de trésorerie est de 20,7 millions d'euros au 30 juin 2021, comparée à 28,1 millions d'euros au 31 décembre 2020. La consommation de trésorerie pour les 6 premiers mois de l'année s'élève à 7,4 millions d'euros et se situe légèrement en dessous de celle de l'an dernier (7,8 millions d'euros).
Les dettes financières à fin juin 2021 s'élèvent à 28,1 millions d'euros contre 28,2 millions d'euros au 31 décembre 2020. Elles sont constituées principalement de l'emprunt obligataire de 15 millions d'euros souscrit auprès d'IPF Fund II en 2019, des PGE pour un montant total de 7 millions d'euros et de l'emprunt contracté en 2016 pour financer l'acquisition et la rénovation du bâtiment où sont situés le centre de recherche et le siège social de la société. Adocia a récemment opté pour le différé d'une année complémentaire de ses PGE, avec des premiers remboursements prévus en août 2022 et une maturité inchangée (août 2026).

Faits marquants du 1er semestre et perspectives 2021

"Le premier semestre 2021 a été marqué par des avancées importantes au sein de notre portefeuille d'insulines, et par de nouveaux projets en thérapie cellulaire et dans le domaine de l'obésité.
Des progrès significatifs ont été réalisés à tous les niveaux de maturité de notre pipeline".

-BioChaperone Lispro bientôt en Phase 3 en Chine
Le dossier d'entrée en Phase 3 de l'insuline ultra-rapide BC Lispro a été déposé auprès des autorités réglementaires chinoises par notre partenaire Tonghua Dongbao. Le retour des autorités est attendu pour le 3ème trimestre 2021. Le démarrage de la Phase 3 en Chine doit déclencher un paiement d'étape à Adocia. Parallèlement, les travaux de préparation des études de Phase 3 aux Etats-Unis et en Europe ont été réalisés avec succès et nos activités commerciales visent à trouver un partenaire capable de financer le programme pivotal jusqu'à obtention de l'autorisation de mise sur le marché pour ces territoires.

-M1Pram et BioChaperone LisPram : des first-in-class à forte valeur ajoutée
Adocia a intensifié les développements cliniques de ses deux candidats, M1Pram et BC LisPram, respectivement positionnés pour les marchés du stylo auto-injecteur et de la pompe. Ces associations fixes d'analogues de l'insuline et de l'amyline visent à se substituer aux insulines rapides, indispensables à la survie de nombreux patients, et dont les revenus s'élèvent à plus de 9 milliards de dollars chaque année. Ces combinaisons ont pour objectif d'améliorer le contrôle de la glycémie, tout en générant une perte de poids chez les patients diabétiques obèses. Aux Etats-Unis, 65% des patients diabétiques de type 1 et 85% des diabétiques de type 2 sont en surpoids ou obèses.

Une étude de Phase 2 (CT041) a été initiée avec M1Pram en stylo auto-injecteur. Celle-ci fait suite à l'établissement de la preuve de concept chez l'homme, dont les résultats ont été communiqués en septembre 2020 (CT038 - part B). M1Pram avait démontré une amélioration du contrôle de la glycémie et une perte de poids très significative en comparaison à l'insuline rapide de référence aspart en seulement 3 semaines de traitement. L'étude de Phase 2 CT041 dont l'objectif est de confirmer ces résultats sur une période de 4 mois chez le patient diabétique de type 1, a été conçue pour définir l'ensemble des paramètres d'un programme de Phase 3 à venir. Les résultats sont attendus au 1er semestre 2022.
Parallèlement, une étude preuve de concept chez l'homme a été initiée avec BC LisPram. Cette combinaison a été spécifiquement conçue pour une administration en pompe automatisée à l'aide d'un algorithme. Cette étude est menée en collaboration avec le Dr Ahmad Haidar de l'Université McGill (Canada) et les résultats sont attendus au 1er semestre 2022.

-Révolutionner la greffe d'îlots de Langerhans
En janvier 2021, Adocia annonçait le dépôt de brevets sur une matrice hydrogel ayant pour but d'améliorer les techniques de thérapie cellulaire par greffe d'îlots de Langerhans. Cette matrice a pour fonction de maintenir l'activité sécrétoire des cellules greffées, tout en les protégeant du système immunitaire. L'objectif d'Adocia est ainsi de créer un organoïde, capable de sécréter de l'insuline en réponse aux variations glycémiques, tout en évitant le recours aux médicaments immunosuppresseurs. Une collaboration académique est établie avec l'équipe Inserm du Professeur Pattou, spécialiste mondial de la transplantation d'îlots de Langerhans. Des essais chez l'animal sont en cours, avant des essais d'implantation chez l'homme.

-Des associations d'hormones pour traiter l'obésité, un marché de plusieurs milliards d'euros en pleine mutation
Ces derniers mois, Adocia a également initié de nouveaux projets dans le domaine de l'obésité. La prise en charge des patients est en pleine mutation ; d'une part du fait de la reconnaissance progressive de l'obésité comme une pandémie nécessitant un traitement médicamenteux, et d'autre part, du fait de la découverte de l'efficacité de certaines hormones - par ailleurs impliquées dans le diabète - sur le contrôle du poids. Ces traitements permettent d'éviter le recours à la chirurgie bariatrique.
Adocia est parvenue à associer des hormones ayant des effets synergiques et à formuler deux combinaisons hormonales pour adresser les différents profils de patients obèses.
Ces produits sont destinés à une administration en pompe afin que le patient puisse mettre en place, avec l'accompagnement de son médecin, un traitement personnalisé et adapté à son mode de vie.
Des brevets ont été déposés par Adocia sur ces combinaisons d'hormones administrées par pompe. Une étude preuve de concept chez l'homme sera initiée en 2022.
Ces produits pourraient également être développés dans d'autres indications telles que la NASH (Stéatohépatite Non Alcoolique) et le diabète de type 2.

-Un conseil d'administration renforcé
Sur le plan de la gouvernance, Adocia a renforcé son conseil d'administration avec la nomination de trois nouveaux membres indépendants : le Dr Claudia Mitchell, Senior Vice-Président en charge de la Stratégie de Portefeuille chez Astellas Pharma ; le Dr Katherine Bowdish, Présidente et PDG de PIC Therapeutics ; et Stéphane Boissel, PDG de SparingVision.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Adocia

Plus d'actualités