»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/08/2018 à 17h35 AB Science +0,54% 4,500€
  • AB - FR0010557264
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

AB Science : rebond brutal après les comptes

AB Science : rebond brutal après les comptes
AB Science : rebond brutal après les comptes
Crédit photo © Stefan Wermuth / Reuters

(Boursier.com) — AB Science qui s'était effondré en bourse fin avril avec l'opinion négative du CHMP, tente un sursaut de 7% ce mercredi à 5,27 euros après les résultats financiers, dans un volume assez représentatif (0,5% du capital). Les produits d'exploitation, exclusivement constitués du chiffre d'affaires lié à l'exploitation d'un médicament en médecine vétérinaire, se sont élevés au 31 décembre 2017 à 1.739 KE, contre 1.508 KE un an plus tôt. Le résultat opérationnel au 31 décembre 2017 correspond à une perte de 28.404 KE, contre une perte de 30.207 KE au 31 décembre 2016. La perte nette s'élève au 31 décembre 2017 à 27.122 KE. La trésorerie s'établit à 38,8 ME au 31 décembre 2017...

Plusieurs résultats importants sont attendus en 2018 avec le masitinib :
- Décision de l'EMA en juillet 2018 dans la SLA (après réexamen) ;
- Résultats de l'analyse intérimaire de la phase 3 dans le cancer de la prostate en 1ere ligne de traitement;
- Résultats de l'analyse de tendance de la phase 3 dans le cancer du colon en 3ème et 4ème lignes de traitement ;
- Résultats de l'analyse de tendance de la phase 3 dans le cancer des ovaires en 2ème ligne de traitement ;
- Résultats de l'analyse intérimaire de la phase 3 dans le cancer du pancréas ;
- Résultats de l'analyse finale de la phase 3 dans l'asthme sévère non contrôlé par les corticostéroïdes oraux.

Ces résultats sur des études comprenant un large échantillon de patients "permettront d'augmenter la visibilité sur le portefeuille d'indications et d'identifier les indications présentant le plus fort potentiel pour l'entreprise", explique AB Science.

Dans la sclérose latérale amyotrophique, la décision de l'EMA portant sur une demande d'autorisation conditionnelle, une étude confirmatoire est nécessaire afin de confirmer les résultats de cette première étude pivot, même en cas de décision positive du CHMP. AB Science va donc initier en 2018 cette étude confirmatoire dans le traitement de la SLA. Les résultats de cette étude confirmatoire sont attendus début 2021.

La société envisage également d'initier une étude de phase 3 confirmatoire dans la mastocytose systémique indolente.

AB Science a par ailleurs continué à investir dans les activités de 'drug discovery' afin d'alimenter son portefeuille de molécules et anticipe, sous réserve de disposer des ressources financières nécessaires, de débuter les études précliniques réglementaires de nouvelles molécules issues de son propre programme de recherche.

AB Science anticipe d'initier avant la fin de l'année une phase 1/2 dans les leucémies myéloïdes aiguës réfractaires avec une nouvelle molécule (AB8939).

Le titre s'était effondré fin avril. La société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d`inhibiteurs de protéines kinases (IPK), avait annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) avait adopté une opinion négative pour la demande d'autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l'adulte. Il s'agissait d'un coup dur pour la société, qui espère qu'un réexamen du dossier pourra lui permettre de convaincre en apportant des éléments complémentaires...

Le CHMP a estimé, sur la base d'une inspection des bonnes pratiques cliniques effectuée sur deux des principaux centres d'investigation clinique de l'étude, que la fiabilité des données n'était pas assez robuste pour soutenir un enregistrement. Le CHMP n'a par ailleurs pas reconnu la pertinence clinique de la distinction faite par AB Science entre les patients ayant une progression 'normale' (représentant 85% des patients de l'étude) et pour lesquels une amélioration du critère principal - score ALSFRS - a été démontrée, et ceux ayant une progression 'rapide' (représentant 15% des patients de l'étude). Enfin, le CHMP a considéré que l'analyse primaire du score ALSFRS pour les patients ayant arrêté prématurément l'étude, basée sur la méthode LOCF ('last observation carried forward'), pourrait introduire un biais dans l'analyse des résultats.

Afin de résoudre ces objections, AB Science s'engage à fournir des analyses complémentaires sur chacun de ces points dans le cadre d'une procédure de réexamen. Le réexamen du dossier conduira le CHMP à donner une seconde opinion en juillet 2018.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com