Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/10/2020 à 17h35 AB Science -1,63% 9,080€

AB Science à son tour dopé en bourse par le Covid-19

AB Science à son tour dopé en bourse par le Covid-19
AB Science à son tour dopé en bourse par le Covid-19

(Boursier.com) — AB Science prend 10,7% sur les 9 euros dans un marché animé, alors que le groupe a reçu l'autorisation de l'Agence française du médicament (ANSM) pour initier une étude de phase 2 évaluant le masitinib en combinaison avec l'isoquercetine dans le traitement du COVID-19.

Le groupe annonce aujourd'hui le lancement d'une étude de phase 2 évaluant le masitinib en combinaison avec l'isoquercétine dans le traitement du COVID-19, suite à l'évaluation accélérée et l'autorisation du protocole par l'Agence française du médicament, l'ANSM. Cette étude (AB20001) est une étude clinique de phase 2 randomisée (1:1), ouverte, visant à évaluer la tolérance et l'efficacité du masitinib associé à l'isoquercétine chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 modéré et sévère. L'étude recrutera 200 patients (âgés de plus de 18 ans et sans limite supérieure d'âge) dans des hôpitaux en France et dans d'autres pays. L'objectif principal est d'améliorer l'état clinique des patients après 15 jours de traitement.

Une conférence web se tiendra le lundi 11 mai 2020 à 17h30 CET afin de présenter le design détaillé de l'étude et expliquer le rationnel scientifique de la combinaison du masitinib avec l'isoquercétine.

Beaucoup de patients atteints des formes modérées et sévères du COVID-19 développent un 'orage de cytokine' qui entraîne une inflammation pulmonaire sévère et de nombreux accidents thrombotiques associés à un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) et potentiellement la mort. La combinaison du masitinib avec l'isoquercétine pourrait prévenir le développement de ces deux complications :
- Le masitinib est un puissant inhibiteur des mastocytes et des macrophages qui contribuent à l'orage de cytokine ;
- L'isoqercétine inhibe la disulfure isomérase (PDI), une enzyme directement impliquée dans la formation de caillots et diminue le D-dimer, un prédicteur de la gravité de la thrombose liée au COVID-19 ;
- L'association du masitinib et de l'isoquercétine a un effet synergique contre les cellules sénescentes, cible potentielle du virus qui pourrait expliquer pourquoi la mortalité du COVID-19 est plus élevée chez les personnes âgées.

Pascal Chanez, professeur de médecine respiratoire à l'AP-HM et à l'Université Aix Marseille à Marseille, France, et coordonnateur principal de l'étude a déclaré : "La combinaison du masitinib avec l'isoquercétine est basée sur un solide rationnel scientifique et offre une stratégie différenciée. D'une part, le masitinib et l'isoquercétine exercent une activité en amont pour prévenir l'orage de cytokine et les lésions pulmonaires associées, ainsi que la thrombose, et d'autre part, la combinaison des deux produits a un effet synergique totalement innovant en ciblant les cellules sénescentes, ce qui pourrait protéger la population âgée la plus vulnérable. Le recrutement des patients dans cette étude proviendra principalement de la seconde vague de la maladie".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités AB Science

Plus d'actualités