Cotation du 21/06/2022 à 09h15

1000mercis +3,62% 28,600€

Yseulys Costes, Co-DG de 1000mercis

Yseulys Costes Co-DG de 1000mercis

Nous avons besoin de commencer une nouvelle étape en dehors de la Bourse
Yseulys Costes, Co-DG de 1000mercis

Boursier.com : Qu'est-ce qui préside à votre volonté de quitter la cote parisienne ?

Y.C. : 1000mercis évolue aujourd'hui dans un écosystème plus mature et un environnement concurrentiel plus intense, accélérés par la crise sanitaire et les mutations technologiques. Sortir la société de la cote nous permettrait de nous concentrer sereinement sur l'exécution de notre stratégie. En étant une société non cotée, nous aurons plus de flexibilité pour engager des investissements structurels, mener une politique RSE plus volontariste et créer un nouvel environnement de partage de la création de valeur au profit des équipes afin d'attirer et fidéliser les meilleurs talents dans un environnement de forte concurrence et en pleine mutation. Par ailleurs, la très faible liquidité des actions de la société sur le marché boursier rend aujourd'hui moins pertinent le maintien de la cotation en bourse.

Boursier.com : Ce faisant, vous vous coupez des outils traditionnels du marché : financement large, incitation des collaborateurs, etc... Au moment peut-être où votre marché réclame des investissements et pourrait se concentrer...

Y.C. : La cotation offre en effet une liquidité théorique aux actions détenues par les salariés du groupe. En revanche, elle nous contraint dans l'ampleur (le dispositif des actions gratuites est par exemple limité 10% du capital) et aussi dans la manière. Nous avons besoin de commencer une nouvelle étape en dehors de la bourse, tout en proposant un prix attractif aux actionnaires. Nous sommes reconnaissants à nos investisseurs pour leur soutien, en particulier Moneta et NextStage, et pour leur engagement d'accompagner les entrepreneurs français dans la réalisation de leurs stratégies. Il serait inconcevable et contraire à leur nombreuses déclarations et campagnes de communications qu'ils refusent de nous soutenir et bloquent notre projet. Car ce projet est un impératif pour que le groupe retrouve une croissance soutenable.

Boursier.com : Quel bilan tirez-vous des plus de 15 ans de cotations boursières ?

Y.C. : Notre cotation a correspondu avec une période de forte croissance et de rentabilité. Nous constatons aujourd'hui que notre environnement a changé et nous avons la conviction que la sortie de cote est un préalable nécessaire pour assurer l'avenir du groupe. Les coûts et les contraintes grandissantes du marché financier ne nous permettent plus de mener la stratégie la plus adaptée pour repositionner l'entreprise sur un chemin de croissance rentable. Dans des univers concurrentiels très mouvants, avoir la souplesse et l'opportunité de pouvoir entrer ou sortir du marché est une nécessité. Pour la bourse, c'est un signe d'attractivité et de dynamisme. C'est d'ailleurs pour renforcer l'attractivité de la place parisienne que le gouvernement avait en 2019 dans la loi Pacte prévu d'abaisser le seuil de retrait obligatoire de 95 à 90%. Faciliter les sorties de la bourse pour augmenter les entrées, tel était l'objectif afin par exemple d'éviter que des fonds puissent avec seulement 5% des actions bloquer la volonté des dirigeants et le projet de développement de toute une société qui parfois peut passer par une sortie de cote.

Boursier.com : Le parcours du titre a-t-il répondu à vos attentes ? La société quitte le marché sur une valorisation de 67 ME, elle était autour de 40 ME en 2006 à l'IPO...

Y.C. : Les investisseurs qui nous ont accompagnés sur le long terme ont bénéficié de cette création de valeur. Dans un contexte de très faible liquidité du titre depuis plusieurs semestres, nous offrons aujourd'hui aux actionnaires de la société la possibilité d'obtenir une liquidité immédiate sur l'intégralité de leur participation à un prix attractif. Cela est d'autant plus intéressant, que le marché boursier est incertain, en particulier sur les valeurs technologiques qui sont sous forte pression. Le conseil d'administration de la société a par ailleurs déclaré que l'offre était conforme aux intérêts de la société, de ses actionnaires et de ses salariés.

Boursier.com : Quelles sont vos priorités stratégiques opérationnelles pour les mois à venir ?

Y.C. : Si nos actionnaires nous soutiennent en apportant leurs titres, 1000mercis pourra développer un nouvel environnement de partage de la création de valeur au profit des équipes - une des raisons principales qui nous motivent de sortir de la cote, et accroître nos dépenses en RSE.

©2022

Actualités 1000mercis

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités